Découvrez nos bons plans pour une journée ou pour un week-end ! 


Le coin des familles

Cadzand, c’est la station balnéaire le plus au sud des Pays-Bas, la plus proche de la Belgique, donc ! La plage est située au beau milieu des dunes, pour ceux qui voudraient faire un break lors d’un week-end ensoleillé. Au bout de celle-ci se trouve d’ailleurs la réserve naturelle du Zwin, lieu idéal pour se balader en pleine nature en famille, et observer les oiseaux de nos contrées !

Toutes les activités à Cadzand : http://cadzand.org

Expos et visites au Zwin : www.zwin.be

Le coin des sportifs

Au nord de notre petite Belgique, il y a la Zélande , cette province maritime située au sud-ouest des Pays-Bas où les sports nautiques sont légion. En Zélande, il y a toujours une plage où le vent est parfait ! Pour les amateurs de kitesurf, de wakeboard, de surf ou de char à voile, la plage de Brouwersdam est la plus populaire. Les surfeurs se régalent sur la plage de Domburg, connue pour ses bonnes vagues. Et pour les fans de voile ou de planche à voile, la plage de Flessingue est idéale.

--> Il y a des écoles de sports nautiques à Ouddorp, Kamperland, Domburg et Brouwersdam.

Le coin insolite

Saviez-vous qu’il existe un point réunissant les frontières des Pays-Bas, de l’Allemagne et de la Belgique ? Le tripoint (ou "het drilandenpunt") est aussi le point culminant des Pays-Bas (323 mètres de haut). On y pratique diverses activités telles qu’un cache-cache ou un laser game dans le labyrinthe arboré ou une dégustation de crêpes. De là, la vue sur les Pays-Bas, l’Allemagne et la Belgique est magnifique.

Le coin nature

Le printemps approche à grands pas, et les fleurs commencent à pointer le bout de leur nez. Et qui dit Pays-Bas, dit… tulipes ! A partir du 23 mars, et jusqu’au 21 mai, le parc floral Keukenhof , situé à Lisse, à 40 km au sud d’Amsterdam, s’ouvre au public. C’est l’un des plus grands du monde. Des milliers de visiteurs viennent admirer le spectacle floral printanier : tulipes, amaryllis, narcisses, jacinthes, orchidées, etc. Au calendrier de ce lieu magique : expositions, jardins à thèmes, week-end des bulbes d’été, jeux de piste pour enfants, etc. Le 22 avril, un cortège de chars ornés de fleurs printanières traverse la "région des bulbes". C’est le Corso fleuri.

Stationsweg, 166 A, 2161 Lisse. Jusqu’au 21 mai de 8 h à 19h30. Tarifs : 8 €/enfant, 16 €/adulte

Le coin jardin

Amoureux des jardins cottage ? Une escale s’impose si vous parcourez les fêtes des plantes de Lasne ou de Beervelde : le stand de la pépinière Ferdinandushof. Wilko Karmelk nous vient des Pays-Bas, de Overslag plus exactement. Un village de Zélande, blotti entre Bruges et Anvers à vol d’oiseau. Sa spécialité ? Les hellébores, astrances, géraniums, persicaires, ancolies, monades, acanthes, sanguisorbes, asters et autres vivaces à privilégier pour composer de délicieuses mixed-borders à l’anglaise, ces massifs d’apparence sauvage mais savamment orchestrés par la main de l’homme. Ici, certes, la couleur est un critère de choix pour créer une succession de tableaux harmonieux, mais il n’est pas le seul. On apprendra à jouer avec la hauteur des plantes : les plus hautes à l’arrière, les couvre-sol à l’avant. Chaque variété sera regroupée en taches de trois ou six pieds minimum - davantage pour les couvre-sol. Idéalement, la mixed-border s’appuiera sur une haie ou un mur. Veillez à prévoir un étroit couloir à l’arrière pour faciliter l’entretien. Dans le cas de massifs bordés de pelouse et donc visibles de toutes parts, pourquoi ne pas insérer de grandes graminées comme le miscanthus ou des arbustes à port buissonnant pour apporter une structure d’appui à l’ensemble ? Enfin, gardez à l’esprit d’intégrer au minimum un tiers de feuillages persistants pour un hiver esthétique.

Une sélection des meilleures plantes de style cottage : www.ferdinandushof.nl

Bonus: et pour ceux qui préfèrent ne pas bouger de leur canapé...

Paul Verhoeven, Anton Corbijn, Jan de Bont… Le cinéaste hollandais ne le reste jamais bien longtemps. Dès qu’il a du succès, il s’en va tourner ailleurs. Mais pas Alex van Warmerdam qui, malgré son talent surréaliste, est resté au pays.

Goûtez-moi son "Borgman". Un clodo sonne à la porte d’une villa mega-design et demande s’il peut prendre un bain. Le proprio lui propose plutôt une bonne raclée. Quand le mari est parti, l’épouse - pour se faire pardonner -, offre au SDF le bain, le vin et l’abri de jardin. A condition de ne pas mettre les pieds dans la maison.

Camiel Borgman n’est pas du genre obéissant mais qui est-il vraiment ? Le bien ? Le mal ? Jésus ? Le diable ? Le désir ? La mauvaise conscience ? La peur ? Le chaos ? La mort ? Le passé ? Le futur ? Un brigand ?

Le fantôme de Buñuel hante la villa et Alex van Warmerdam la décore avec des symboles, des métaphores, des clefs mises à la disposition du spectateur pour lui permettre de se faire lui-même son petit film. En quatrième dimension (celle de l’inconscient). Une comédie noire qui vaut le détour, genre "Le charme arrogant van nieuwe riches."