Ils seraient plus d'un sur deux à raser tout ou partie de leur corps : les hommes apprécient de moins en moins leurs poils. Par coquetterie, hygiène ou pour faire plaisir...

Le monde à l'envers serait-il en train de s'installer ? Alors qu'on parle de plus en plus de femmes qui se donnent la liberté de ne plus s'épiler les aisselles, selon une étude récente menée à la demande de la marque Gillette*, à l’heure actuelle, la moitié de la population masculine belge (51,7 %) se rase au moins une partie du corps ! Cette tendance est surtout populaire auprès des plus jeunes : en Belgique, 69,9 % des hommes âgés de 18 à 34 ans se rasent au moins une partie du corps. Chez les plus de 55 ans, ce pourcentage ne s’élève qu’à 31 %.

Que se rasent les hommes en priorité ?

La remière réponse est surprenante : chez les hommes, les parties du corps les plus rasées sont le maillot (39,5 %), les aisselles (32,5 %) et le torse (17,5 %).

27% le font parce qu'ils trouvent ça plus hygiénique, 23,7% se rasent le corps avant d’aller à la plage ou à la piscine (de vraies filles en somme !) et 1 sur 4 se rasent le corps pour faire plaisir à leur partenaire.

Les célibataires sont plus doudoux

Les célibataires accordent davantage d’importance au rasage. 67,8 % d’entre eux se rasent le corps, contre moins de la moitié parmi les hommes mariés ou dans une relation stable (46,9 %).


- 85,9 % des célibataires âgés de 18 à 34 ans et 78,5 % des célibataires âgés de 34 à 55 ans se rasent le corps tout au long de l’année. Parmi les hommes mariés, ce pourcentage s’élève à 74,4 %.

- 7,4 % des célibataires se rasent six parties du corps, contre seulement 1,7 % chez les hommes mariés.

*étude menée par iVOX en avril 2014 auprès de 1000 hommes belges de plus de 18 ans.