Magazine

À l’occasion de son 40e anniversaire (ce dimanche 20 janvier), la princesse Mathilde s’est offert une série de nouvelles photos officielles sortant clairement de l’ordinaire. Réalisées par le photographe Michel Gronemberger et diffusées hier, ces photos particulièrement soignées ont suscité de nombreuses réactions de la part des internautes belges.

Nombreux ont pointé un retravail excessif des photos, surtout au sujet des multiples portraits de Mathilde, d’autres ont estimé que la famille royale voulait faire oublier la polémique Fabiola en diffusant cette série de photos au bon moment.

Carabistouilles ! Primo, ces photos ont été prises au début de l’automne, précise La Dernière Heure. Aucune volonté d’éteindre le feu né autour de la création du Fons Pereos. Secundo, les photos n’ont pas été largement retouchées, elles sont certes passées au filtre Photoshop mais sans camouflage aucun. Néanmoins conscient de la polémique, le photographe Michel Gronemberger a expliqué son choix artistique, hier sur son site Internet.

“Avoir 40 ans, c’est un anniversaire important dans la vie d’un homme ou d’une femme. J’avais envie de donner à mes photos un style très classe, très féminin, et sans fioriture pour souligner cet événement et montrer l’élégance d’une femme qui de surcroît est Princesse de Belgique. Pas de décor ! Uniquement le blanc immaculé du cyclo de mon studio que j’allais par la suite peindre avec mes sources de lumière”, déclare-t-il.“S’il y a des photos qui correspondent bien à ce que je voulais faire, c’est le style et la technique des photos des années cinquante dans le milieu de cinéma. Bien évidemment je n’allais pas faire des portraits rétros, que du contraire, je voulais rester très contemporain tout en utilisant cette belle lumière principalement utilisée dans le 7e art et qui fait encore par exemple, le succès du fameux studio à Paris, le Studio Harcourt.”

D’après Michel Gronemberger, cette technique est particulière et assez difficile à maîtriser. “L’avantage, et contrairement aux flashs, c’est que l’on voit directement les effets de la lumière sur le visage. Par contre, il est très facile de brûler (surexposer) certaines zones de la peau avec le risque de perdre de la matière. C’est finalement un travail subtil avec la lumière, mais très intéressant dans une approche artistique du portrait en photographie.”

Pour info, ces nouvelles photos officielles peuvent être demandées auprès de l’Infoshop.be, par mail (info@infoshop.belgium.be) ou par téléphone (32 2514 08 00). Elles peuvent également être obtenues à l’Infoshop même, rue de la Loi, 18, 1000 Bruxelles, tous les jours ouvrables de 9 h à 16 h.