L'étude émane de la Columbia business school de New York. Son  résultat, plutôt surprenant, affirme que les chefs d'entreprises qui deviennent père d'une petite fille ont tendance à augmenter le salaire des femmes qu'ils emploient.

D'après David Gaddis Ross, l'un des auteurs de l'étude, " l'idée, c'est qu'un père qui a une (ou des) fille(s) pourrait devenir plus sensible aux problèmes des femmes". À partir de là, les chercheurs ont décidé de se concentrer sur les PDG de sexe masculin. Ils ont ensuite analysé des donnés venues du Danemark où on a constaté que, malgré la politique danoise dans ce domaine, les inégalités salariales perdurent.

Résultat des analyses : peu de temps après la naissance de la fille du PDG, le salaire des femmes a progressé comparé à celui des hommes. À l'inverse, la naissance d'un fils n'a aucune influence sur les écarts salariaux. C'est dans les entreprises de moins de 50 salariés que l'évolution est la plus flagrante. Selon David Gaddis Ross, cela s'explique par le fait que les dirigeants de petites structures participent davantage à la répartition des salaires.

Bref, si vous avez un doute sur votre rémunération, jetez un oeil du côté de la progéniture de votre patron...