Nous pensons nous connaître mieux que quiconque. Et pourtant... L'image que l'on a de nous-même est erronée, à en croire les résultats d'une étude -relayée par le magazine Scientific American- menée par un duo de chercheurs américains: Nicholas Epley et Erin Whitchurch, respectivement issus de l'Université de Chicago et de Virginie. Sur base de clichés des participants, les chercheurs en ont tiré des photos sur lesquelles ils apparaissent plus laids et plus beaux. Chacun a alors dû désigner la photo originale.

Si l'on se plaint bien souvent du reflet que l'on voit dans le miroir, à l'heure du jugement de sa propre personne, force est de constater que ce dernier tend à être amélioré par rapport à la réalité. Dans cette expérience, les candidats ont majoritairement désigné la version améliorée de leur portrait. Ainsi, nous avons tendance à surestimer nos qualités, nos efforts et nos capacités, conclut la recherche.

Par contre, nous faisons preuve de plus de clairvoyance lorsqu'il s'agit de juger l'autre. L'expérience démontre que la perception que l'on a de l'autre est "extrêmement précise" et se vérifie bien souvent dans les faits.

Les raisons de tels procédés sont plurielles et finalement peu surprenantes. Ce "mensonge", auquel nous croyons en toute honnêteté (!), favorise notre confiance en nous, alors que celle-ci est valorisée dans notre environnement social et qu'elle est un atout dans la vie professionnelle et affective.

Certains argueront que de toute façon, "la beauté est dans les yeux de celui qui regarde", alors...