On aime cet ouvrage, étrange comme un cabinet de curiosités et rempli de personnages comme un hôtel dont la patronne, Madame Marthe n'est pas la moindre découverte ! Une aventure littéraire, visuelle et musicale 100% artistique et belge.


Le livre commence ainsi : "L’objet que vous tenez entre les mains n’est pas un roman. Ni un recueil de nouvelles. Ni un docu-fiction, ni une autofiction, ni un roman graphique, encore moins une bande dessinée. Nous serions bien en peine de vous dire ce qu’il est." Mais qu'est-ce alors ?

Au départ, il y a la rencontre entre les personnages déjantés de l'illustrateur Philippe Debongnie et l’imagination débordante de Cindya Izzarelli. Ensemble, ils ont l’idée de créer un décor extraordinaire à ses personnages, un lieu qui permettrait d'en accueillir plein, et surtout des personnalités : voilà qu'était née la pension Almayer. Autour de Madame Marthe et ses domestiques, accueillant des personnages étonnants aux destins singuliers : rois, philosophes, soldats, enfants abandonnés... Certains sont là pour une nuit, d’autres pour une vie. Mais tous, à leur façon, y cherchent la même chose : une pause, avant de reprendre le cours de l'Histoire.

Des personnages fabuleux

© La Pension Almayer

Et pour la faire vivre plus encore, les auteurs ont demandé à des artistes belges, d'y mettre leur patte. C'est ainsi que François Emmanuel, Vincent Engel, Jean-Luc Fonck, Gilles Dal ou encore Marie Quadens et Pietro Pizzuti se sont invités dans cet univers décalé pour y raconter les histoires bizarres de héros qui ont pour seul point commun d'avoir séjourné, un peu ou beaucoup dans cette pension fabuleuse. Avec, en prime une bande-son originale de six titres de la chanteuse Marie Warnant.

> La pension Almayer existe en 2 formats : une édition limitée Deluxe en couleur (autoéditée), 35€ www.lapensionalmayer.com et une édition en noir et blanc, 19.90€.