Barbie fête ses 60 ans cette année. A cette occasion, une maison éphémère a été installée à Dilbeek afin de rendre hommage à la plus célèbre des poupées. Nous l'avons visitée.

A Dilbeek, une maison ne passe pas inaperçue en ce week-end de la Pentecôte. Devant le portail, un drapeau rose est installé. Quand on s'approche de plus près, on y découvre le mot Barbie. Une fois la porte franchie, on découvre un univers acidulé, girly, rythmée par des chansons pop comme Last Friday Night de Katy Perry. Dans la demeure, Barbie est partout. Sur des panneaux, des affiches ou des boîtes, impossible de passer à côté. Elle est brune, métisse, blonde et prend même les traits de femmes célèbres comme Frida Kahlo.

Les poupées Barbie se déclinent sous la forme de grandes figures féminines comme ici l'artiste Frida Kahlo et la scientifique Katherine Johnson
Les poupées Barbie se déclinent sous la forme de grandes figures féminines comme ici l'artiste Frida Kahlo et la scientifique Katherine Johnson © Audrey Morard

Jusqu'à lundi prochain, petits et grands peuvent profiter de cet endroit atypique. Les heureux élus ont participé à un concours organisé par une enseigne de magasin de jouets. Cette maison éphémère est installée pour une belle occasion : les 60 ans de Barbie. Pour cette année de plus, six poupées aux professions emblématiques ont été rééditées : l'astronaute, l'athlète, la pilote, la pompière, la candidate aux élections présidentielles et la présentatrice. 

Une Barbie, plusieurs professions

Dans la maison, les enfants, qu'ils soient filles ou garçons, participent à cinq ateliers inspirés d'une des poupées Barbie. Ils peuvent notamment se glisser dans la peau d'une artiste. A l'aide de feutres ou de crayons de couleur, ils dessinent le visage de Barbie. Venue avec ses deux filles et l'amie de l'une d'entre-elle, Cécile regarde avec tendresse ses enfants s'appliquer. " Petite, j'ai beaucoup joué aux Barbie, mais quand je dis beaucoup, c'était au point d'organiser des "marathons" Barbie avec mes amies. Elles arrivaient le samedi et repartaient le dimanche ! se souvient-elle. J'ai l'impression de me revoir quand j'observe mes filles".

Les enfants ont eu l'occasion de se glisser dans la peau d'un artiste et de reproduire le visage de Barbie.
Les enfants ont eu l'occasion de se glisser dans la peau d'un artiste et de reproduire le visage de Barbie. © Audrey Morard

Dans l'atelier football, les enfants se font des passes avec la tête ou les pieds. Et récompense ultime, ils repartent avec une médaille, pour leur plus grand bonheur. Quelques pas plus tard, une porte donne accès à l'atelier pilote. Sur les murs, les drapeaux belge, australien et espagnol sont accrochés. Les enfants s'improvisent pilote l'espace de quelques instants, casquette sur la tête. A côté, se tient un atelier scientifique. Dans leur blouse blanche et avec leurs lunettes de protection sur le nez, les jeunes participants réalisent un gloss et du slim, une pâte colorée malléable.

Un atelier scientifique est organisé pour inciter les jeunes filles à croire en leurs compétences scientifiques.
Un atelier scientifique est organisé pour inciter les jeunes filles à croire en leurs compétences scientifiques. © Audrey Morard

Deux étages au dessus, place à l'atelier astronaute où les enfants simulent un planté de bâton sur la Lune. "Le but de ce parcours est de montrer aux enfants qu'ils sont capables de se projeter dans différents métiers. Mais surtout qu'ils peuvent faire ce qu'ils veulent, notamment pour les petites filles. Elles aussi sont capables de se lancer dans des carrières scientifiques !" explique Diane Magne, manager pour le groupe Mattel, le message délivré est le suivant : croyez en vous !". 

L'un des slogans de Barbie est affichée dès l'entrée de la maison éphémère.
L'un des slogans de Barbie est affichée dès l'entrée de la maison éphémère. © Audrey Morard

Barbie, l'avant-gardiste 

Après 60 ans, Barbie reste toujours très populaire. Au total, 58 millions de poupées sont vendues par an. Si Barbie peut renvoyer l'image d'une femme blonde, au corps mince, elle a su évoluer en même temps que la société. Et s'est même révélée avant-gardiste à certains moments. "On l'ignore trop souvent, mais Barbie est féministe depuis sa création en 1959. En 1965 est sortie la poupée astronaute, soit trois années avant que le premier homme ne marche sur la Lune. La première Barbie noire a vu le jour en 1968. Cette année-là, et pour la première fois, une femme noire faisait son entrée au Congrès américain (Shirley Chisholm ndlr). La poupée chirurgienne a été lancée en 1970 ". Au total, Barbie a exercé pas moins de 200 métiers. Souvent assimilée à Ken, elle reste indépendante. "Ken est arrivé à la demande des petites filles qui voulaient un homme pour Barbie. Mais Barbie est capable de vivre seule et de mener ses choix et sa vie sans l'aide de personne" lance Diane Magne.

Aujourd'hui, Barbie a des formes. Elle prône plus que jamais la diversité en proposant des poupées avec 11 couleurs de peau et une vingtaine de coupe de cheveux qui vont de la coupe afro au blond californien. "C'est essentiel, une très bonne chose. La diversité est parmi nous. Les enfants doivent le savoir dès le plus jeune âge" déclare Cécile. Cette année, une Barbie avec une prothèse a été imaginée. "D'autres idées sont en cours, mais nous ne pouvons pas en dire plus..." glisse Diane Magne. Pour celles et ceux qui n'ont pas pu s'inscrire à cette première session, la maison éphémère sera de retour pendant les congés du mois d'octobre, au même endroit. Avec peut-être de nouvelles poupées. Barbie est pleine de surprise.