La question était pourtant simple. Invité dans On n'est pas couché, Philippe Poutou, candidat à l'élection présidentielle, propose dans son programme d'interdire tout simplement les licenciements. Proposition assez simple, mais qui pose des questions. Comme celle-ci par exemple : "Comment interdit-on les licenciements ?" Simple, non ?

Détrompez-vous. L'intervieweuse politique Vanessa Burggraf a dû s'y reprendre à sept fois (et deux fois pour Laurent Ruquier) ! D'abord, un premier essai, un peu tarabiscoté que Laurent Ruquier a dû corriger. "Comment on oblige un patron à interdire les licenciements ?", lance Vanessa Burggraf. Laurent Ruquier reprend: "Comment on interdit à un patron les licenciements ? Oui. Non, parce que vous avez dit, comment 'on oblige un patron à interdire les licenciements'. C'est pas le patron qui interdit les licenciements. Pardon Vanessa. (...) Ah oui d'accord. Donc voilà. Comment est-ce qu'on impose à un patron... euh.... les licenciements."

Encore raté. Enfin, pour le fou rire, c'est réussi. Il faudra un troisième, quatrième, cinquième essai (refusé par Nicolas Bedos lui-même). C'est au bout du neuvième essai, transformé par Laurent Ruquier (et après un échec de sa part), que la question sera enfin posée à Phiippe Poutou : "Comment interdit-on les licenciements ?" Alléluia.

La séquence est à retrouver à partir de 4:45 dans la vidéo en tête d'article.