Magazine

C'est Mediapart qui révèle cette information plutôt surprenante. En 2012, juste après l'échec de Nicolas Sarkozy à l'élection présidentielle, le Mobilier national a dû remettre à neuf des meubles installés dans le salon d'argent de l'Elysée. Pour le coup, les coupables des dégradations s'appellent Clara, Dumbledore et Toumi et ne sont autres que... les chiens du couple Bruni-Sarkozy.

Mediapart explique ainsi que quelques accoudoirs de fauteuils et autres pièces de mobiliers ont été victimes de l'ardeur des trois canidés. Dont coût: au moins 6.600€ rien que pour mettre à neuf les dorures, auxquels s'ajoutent "plusieurs milliers d'euros pour l'achat de galons". Quant à savoir qui a payé, Mediapart cite l'administrateur général du Mobilier national, Bernard Schotter qui explique que "les dépenses d’entretien ou de restauration du mobilier sont prises en charge, selon les cas, par les institutions dépositaires ou le Mobilier".

L'ex-président français s'en tire donc pour 0€, net d'impôt bien sûr. Et ce n'est pas la première fois semble-t-il. Une autre source rapporte à Mediapart que, à l'époque où Nicolas Sarkozy était ministre de l'Intérieur, "un précieux canapé" de la Place Beauvau avait été abandonné "dans un état honteux, imbibé de poils et d’urine".