Un mail bien surprenant. L’ensemble du personnel civil et militaire du ministère de la Défense a reçu un message destiné spécifiquement aux LGBT. Comprenez : les lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres. "L’Université libre de Bruxelles demande notre collaboration pour "l’étude sur les discriminations au travail des personnes LGBT". L’objectif de cette enquête est de récolter des informations, des perceptions et sentiments du personnel civil et militaire qui peuvent être confrontés à la réalité de l’homophobie ou de la transphobie au travail" , lit-on dans le courriel. D’où cette question : "A la naissance, vous avez été enregistré(e) en tant que : homme, femme ?" Puis, un peu plus loin : "Comment qualifieriez-vous votre identité de genre ? Femme, homme, transgenre femme, transgenre homme, agenre, autre à préciser."

D’aucuns y voient déjà une résurgence de la théorie du genre (selon laquelle on ne naît pas homme ou femme, mais on le devient de par l’influence de la société) qui agite la France. Ouais… Bof… Tenter d’identifier un LGBT pour savoir s’il est discriminé ne paraît quand même pas incohérent…