En famille, entre amis. Sous la neige ou sous le soleil. Où que vous soyez, vous êtes sûrement en pleine préparatif de Noël. Une fête, synonyme de traditions. Sapin, guirlandes, cadeaux... D’un pays à l’autre, les traditions de Noël traversent les siècles. Mais quelles en sont les origines ?

Le sapin de Noël

Le sapin représente un symbole de vie et de renouveau. Les païens auraient été les premiers à accorder une place importante au traditionnel sapin. Les Celtes, quant à eux, avaient pour habitude d’associer chaque mois lunaire à un arbre, ainsi l’épicéa, symbole de l’enfantement, aurait été choisi pour le mois de décembre.

Les premières descriptions du sapin de Noël remontent à 1605. Il s'agit de description des sapins de Noël à Strasbourg. A cette époque le sapin était décoré de roses en papier, de papiers de couleurs, de pommes rouges et de diverses friandises.

Les boules du sapin

Les premières décorations étaient faites avec des pommes, puis avec des friandises. Ensuite, le sapin de Noël est rapidement éclairé de bougies, la tradition veut qu'il y en ait douze, une pour chaque mois de l'année. mais les bougies de Noël sont à l'origine de nombreux incendies. Progressivement, la décoration du sapin de Noël c'est enrichie de petits cadeaux à distribuer aux enfants. Les scandinaves ornaient le sapin de figurines en paille tressée héritées des traditions païennes.

C'est en Allemagne qu'un souffleur de verre a eu l’idée de créer des boules de verre pour décorer les sapins.

Les cadeaux

Chez les Romains, les fêtes de fin d’année étaient l’occasion de s’échanger de petits présents. Plus tard, au 19e siècle, les enfants recevaient une orange, signe, à l’époque, de prospérité. Et ce n’est qu’au 20e siècle avec l’arrivée de la société de consommation que les simples friandises se transformeront en jouets.