Depuis 30 ans Serge Anton pose un regard curieux et intéressé sur le monde. Partout où il va, léger sourire aux lèvres, gentillesse, la vraie, incarnée, et pas sautillant, il capte l'essence humaine. Et autant il semble doux, autant ses portraits ont une force énorme qui nous scotche directement et totalement. La taille, la lumière, le contraste du noir, du gris, du blanc et les regards de ses sujets en appellent directement à nos émotions.

Le photographe belge visite le monde pour vivre ces "miracles aléatoires" qui l'amènent à ces photos.

Avec cette rétrospective, on en prend plein les yeux et plein le coeur quand on voit ces "Ces vieux grimoires jaunis par le temps et aux formes torturées, ces rides qui balayent des visages burinés par le soleil, ces regards habités par une lueur sereine et mystérieuse, ces architectures naturelles ou urbaines à la pureté géométrique ont des intonations magiques et poétiques qui évoquent tous les lointains du monde", comme les décrit Nicola Giovannini. Il y a du secret dans ces photos-là...

La bonne nouvelle, c'est que Serge Anton ne se contente pas d’exposer une rétrospective de ses photos mais propose aussi un bazar très chic dédié aux merveilles d’Orient et d’Afrique. Statuettes, tables indiennes, sculpture sur bois, coussins et jolies trouvailles ont pris leurs quartiers au milieu des photos de Serge Anton dans une atmosphère arty-ethnique.

Tout ça est esthétiquement et violemment beau. Tout comme ses photographies épurées et tout en perspective de maisons et bâtiments. Et ça tombe bien, l'expo qui s'est ouvert en décembre continue jusque fin avril.

Jusqu'au 30 avril. Ouvert le vendredi, le samedi et le dimanche, de 13 à 18h et sur rdv. Atelier 457 – Chaussée de Bruxelles 457 – 1410 Waterloo. www.latelier457.com


© Serge Anton
© Serge Anton
© Serge Anton
© Serge Anton
© Serge Anton