Passer l’aspirateur n’est pas la tâche ménagère la plus amusante. Heureusement, depuis quelques années, des aspirateurs robots sont apparus sur le marché. Au fil du temps, ils se sont améliorés. Auparavant, ils parcouraient les différentes pièces de façon désordonnée à l’image d’une poule sans tête. Aujourd’hui, ils se déplacent en ligne droite et donc font le travail plus rapidement. Les aspirateurs robots sont aussi accompagnés d’une station de recharge qui possède un système d’aspiration destiné à vider le bac à déchets du robot. Dès lors, l’aspirateur est plus autonome puisqu’il n’est plus nécessaire de le vider. Il peut fonctionner autant que sa batterie le lui permet. Ces deux avantages, on les retrouve dans l’appareil Roomba i3 +. C’est un appareil de milieu de gamme chez ce fabricant, mais il rassemble tous les points forts attendus d’un aspirateur robot.

Le Roomba I3 sur sa base de recharge et de vidage. © iRobot

Commander à la voix

L’installation est facile et bien détaillée dans le manuel ou l’application dédiée. L’aspirateur possède trois boutons pour lancer le nettoyage, pour le retour à la base et pour un nettoyage plus intensif d’une zone précise. Dans ce cas, l’aspirateur tournera en spirale sur environ un mètre de diamètre pour ensuite revenir à son point de départ.

Mais c’est surtout via l’application que le robot se contrôle. Depuis son smartphone, on peut gérer l’appareil. Comme il est connecté à Internet, vous ne devez pas être à votre domicile pour le diriger. Le robot est aussi compatible avec les assistants vocaux. Vous pouvez programmer le nettoyage à une heure déterminée et un jour particulier, par exemple après le petit-déjeuner et quand vous êtes absent. Il faut tout de même veiller à ramasser les câbles, cordons et jouets afin que l’aspirateur ne s’emmêle pas dedans ni ne reste coincé. L’appareil ne passera pas non plus entre les chaises ou les meubles si l’espace est trop étroit pour s’y faufiler. L’application autorise aussi de déterminer le nombre de passages de la machine dans la pièce.

Le robot enregistre des données de navigation pour améliorer ses performances. Elles permettent aussi de créer des rapports de nettoyage que l’on retrouve dans l’historique où sont indiqués la surface aspirée et le temps de nettoyage. De plus, les cartes renseignent où le robot n’est pas passé. Par contre, ce modèle ne cartographie pas votre domicile pour que vous puissiez ensuite choisir une pièce à aspirer plutôt qu’un autre.

L’aspirateur fait bien le travail au milieu des pièces. Le long des murs et dans les coins, il n’est pas parfait. Les aspirateurs robots prennent plus de temps pour effectuer le travail que si vous le faisiez vous-même et puis, il ne passe pas (encore) dans les escaliers, mais l’objectif est bien celui-là : éviter de devoir aspirer soi-même.

Il vous restera encore certaines tâches comme remplacer le sac de la station de vidage, inspecter les contacts de chargement, nettoyer la fenêtre infrarouge et retirer au besoin l’accumulation de peluches ou de débris au fond du réservoir. Pour l’aspirateur : vérifier si rien ne reste dans le bac et le passer sous l’eau, nettoyer le filtre, la brosse latérale ainsi que la roulette pivotante qui immanquablement sera entourée de cheveux.

Le prix de l’aspirateur-robot Roomba i3 + d’iRobot est 699,99 € avec la station de vidage automatique. L’aspirateur seul est au prix de 449,99 €.