C'est une histoire qui a bien dû faire rire les amis d'Audrey, moins l'administration française... Cette jeune femme originaire de Haute-Savoie a, en effet, payé le solde de son impôt sur le revenu (207 euros) en pièces de 1, 2 et 5 centimes entassées dans des rouleaux de pièces et un cochon rose qu'elle a cassé sur le guichet... Soit l'équivalent (tout de même) de 30 kilos. "J'ai une bonne copine banquière qui m'a donné un coup de pouce" , raconte-t-elle au quotidien Le Dauphiné libéré . Le but ? Protester contre la pression fiscale.

Célibataire, sans enfants, au chômage, Audrey, 28 ans, devait ainsi régler avant la mi-septembre 1.107 euros d'impôt sur le revenu pour un salaire moyen de 1.400 euros nets en 2013. La jeune femme travaillait dans l’hôtellerie. Ne disposant pas d'un chéquier, s'étant vu refuser sa demande d’échelonnement, elle souhaitait payer en liquide.   Cette méthode est plafonnée à 300 € par jour.

" On n'est pas des tiroirs-caisses"

Pour régler les 1.107 euros, elle s'est donc rendue trois fois au Trésor Public pour y déposer les 900 euros en billets. Pour rembourser les 207 euros restants, elle a choisi les centimes. L'administration a mis deux heures pour tout recompter... "C'était bon enfant. Le chef de service m'a dit: - la prochaine fois, venez me voir directement" , raconte-t-elle. " Pour payer mes impôts en temps et en heure, j'ai dû vendre ma voiture. Je ne suis pas contre le fait de payer des impôts. Ce que je ne trouve pas normal, c'est d'en payer autant."

Pour protester, la jeune femme a décidé d'écrire une lettre à François Hollande et au ministre des Finances français Michel Sapin pour exprimer son sentiment d’être "rackettée sans cesse par l’Etat" . Alors, chiche ?