Miles Soloman n'est pas un étudiant comme les autres.


L'Anglais de 17 ans a repéré une erreur dans les données partagées par la Nasa, indique la BBC

Un des projets de l'agence spatiale américaine autorise les étudiants à travailler sur les données de la station spatiale internationale. C'est en plein cours de physique que le petit génie a remarqué quelque chose de suspect dans les chiffres fournis : la présence de -1. Or, les élèves étaient en train d'étudier des niveaux de radiation et une radiation négative est impossible. Le professeur a donc conseillé à Miles Soloman de contacter la Nasa pour leur signaler leur erreur. 

La Nasa a répondu au courrier du jeune homme en le remerciant de son attention. L'agence pensait que ce problème ne se produisait qu'une ou deux fois par an. Or, le jeune homme lui a prouvé qu'il se produisait en réalité plusieurs fois par jour.  

"Je n'essaie pas de trouver que la Nasa a tort. J'aimerais travailler et apprendre d'eux", a-t-il déclaré. Nul doute que si l'ado se dirige vers une carrière scientifique, il aura ses entrées dans la prestigieuse institution.