"Nous allions donner à l'enfant le nom de son grand-père, mais après que le Sénat français a voté cette loi en dépit des menaces des Turcs, nous avons décidé de le baptiser en l'honneur du président français, cet homme courageux", a déclaré à l'AFP la grand-mère du garçon, Alvard Manoukian. "Que notre enfant, Sarkozy Avetissian, devienne un homme aussi courageux et juste" que le président Sarkozy, a-t-elle ajouté.

Le président arménien, Serge Sarkissian, a salué mardi la "grandeur" de la France, dans une lettre à son homologue français Nicolas Sarkozy, après l'adoption définitive de la loi lundi soir.

Il s'agit d'une "journée historique pour tous les Arméniens dans le monde", a-t-il souligné.

Le Parlement français a définitivement adopté lundi soir, dans un ultime vote du Sénat, une proposition de loi pénalisant d'un an de prison et d'une amende de 45.000 euros la négation du génocide arménien de 1915 qui a fait selon les Arméniens 1,5 million de morts sous l'Empire ottoman.

La Turquie reconnaît que jusqu'à 500.000 Arméniens sont morts pendant des combats et leur déportation, mais rejette le terme de génocide, niant toute volonté d'extermination.