Un réfugié vietnamien au Canada a réclamé mercredi son gros lot de 60 millions de dollars canadiens (40 millions d'euros), après s'être préparé mentalement pendant dix mois à sa nouvelle fortune. "J'ai commencé à réfléchir sur ce que ce prix voudrait dire pour ma famille", a dit Bon Truong en conférence de presse mercredi soir à Edmonton, capitale de la province de l'Alberta (ouest).

"Je me suis rendu compte que cela changerait beaucoup de choses et je voulait m'assurer que nous serions prêts", a-t-il expliqué.

Dix mois après avoir tiré les bons numéros --les mêmes qu'il joue depuis des décennies-- à la loterie canadienne, il a finalement demandé son prix. "Nous sommes prêts! ", a-il déclaré à la Western Canada Lottery Corporation, qui organise le loto.

Avec l'argent, monsieur Truong compte payer son hypothèque, toutes ses autres factures, et partir en vacances avant de retourner à son travail de jardinier.

Bon Truong, 55 ans, est arrivé au Canada avec sa famille il y a 36 ans lorsqu'ils fuyaient la guerre au Vietnam.

"En arrivant ici sans rien après la guerre au Vietnam, ils ont travaillé", a expliqué Mina Truong, sa nièce, présente à la conférence de presse. "Trente ans plus tard, ça paye, et ça me rend heureuse pour eux".

Le jardinier n'a toujours pas révélé son gain à ses jeunes enfants car il souhaite leur inculquer le sens du travail. "Peut-être que dans dix, vingt ans je le leur dirai", a-il dit en riant.