La crise, un budget serré, les licenciements collectifs, cette fin d'année 2012 est plus synonyme de désespoir que de belles histoires, mais celle-ci est authentique. En Sierra Leone, l'un des pays les plus pauvres du monde, un adolescent de 15 ans a en effet été invité à rejoindre l'une des plus prestigieuses institutions universitaires des Etats-Unis, le Massachusetts Institute of Technology (MIT), au terme d'un concours local.

Comme le relatent nos confrères du monde.fr sur l'un de leurs blogs, c'est au autre Sierra Léonais, David Sengeh, ancien élève du MIT qui a repéré le génial adolescent.

Dans une tribune publiée par CNN et reprise par "Le Monde", Sengeh revient sur le passé de Kelvin Doe et explique que celui-ci s'est d'abord débrouillé pour construire une batterie à base de soda, de métal et d'acide dans un village dénué d'électricité. Intéressant mais pas suffisant pour Kelvin, qui confectionne dans la foulée un authentique générateur à l'aide d'un stabilisateur de tension rouillé retrouvé dans une poubelle, qui servira par la suite à alimenter une station radio construite par ses soins avec un baladeur CD et une antenne.

Impressionné par sa capacité extraordinaire à développer des technologies à partir de rien, Sengeh repère Kelvin Doe et le pousse à participer au "Visiting Practitioner's Program" du MIT où il est repéré et signe du même coup pour une nouvelle vie. D'après le Figaro, le jeune homme pencherait à présent sur une éolienne capable de fournir bien plus d'électricité... à tout son village!