Écoles fermées, activités suspendues, contacts sociaux limités, face aux conséquences de la crise sanitaire, de nombreux parents ont dû faire preuve d’imagination pour occuper leurs jeunes enfants. Chez Elisa, assistante sociale carolo de 32 ans, l’idée est rapidement venue de sortir sa famille de ses quatre murs, pourtant bien équipés en jouets et autres activités enfantines, afin de partir à la découverte de la Belgique et de ses trésors. Chaque week-end, si la météo le permet, c’est sac à dos sur les épaules que la jeune femme, son compagnon et leurs deux filles, âgées d’un et quatre ans, prennent la route pour de nouvelles aventures. Jardins d’Annevoie, Centre Marcel Marlier ou encore Forestia, la liste est longue.

Active sur les réseaux sociaux, et en particulier sur Instagram où elle poste des photos de ses promenades en famille, Elisa a dû faire face à de nombreuses questions de la part d’autres mamans à la recherche de nouvelles activités à faire avec leurs enfants. Un intérêt grandissant qui a poussé la jeune femme à créer la page Instagram “Escapadefamiliale” et à y partager ses différentes expériences. “On y retrouve des photos accompagnées d’informations pratiques et d’un texte expliquant le déroulé de la journée et les activités que nous avons pu faire”, explique Elisa dont la page a rapidement gagné en followers. “J’ai eu le retour de plusieurs mamans ravies d’avoir suivi l’un des parcours que je proposais sur ma page. Avec le temps, elles sont devenues des fidèles qui s’inspirent régulièrement des activités que je fais avec mes filles.

Des journées préparées en amont

Ses escapades familiales, Elisa les prépare avec la plus grande attention pendant la semaine qui les précède ou, dans certains cas, bien avant. “Contrairement à la période avant-Covid, il faut parfois réserver pour visiter l’un ou l’autre endroit. Ça demande de l’organisation. Mais, ça vaut souvent le coup. Pas mal de lieux d’intérêts se sont réinventés avec la crise sanitaire. Ils proposent de nouvelles activités comme des randonnées avec des points de vue, par exemple. C’est généralement ce qui attire mon attention de maman”, déclare celle qui s’intéresse en particulier aux activités extérieures accessibles en poussette, où les règles sanitaires sont respectées et où les prix sont raisonnables. Les restaurants et magasins étant fermés, la jeune maman veille à ce que sa famille ne manque de rien une fois sur place. Goûter, pique-nique, sac à langer, livres et jeux, tout doit rentrer dans le sac à dos.


Apprendre en s’amusant

L’ensemble indispensable quand les promenades s’éternisent ? Des crayons de couleur et un carnet de dessin. “Quand je vois que ma fille de quatre ans commence à fatiguer, je lui propose de reproduire ce qu’elle voit, un paysage ou un animal. Je lui donne également ses jumelles pour qu’elle puisse voir les oiseaux de plus près. Ça fait passer le temps et ça l’amuse”, explique Elisa qui cherche également à allier l’utile à l’agréable en faisant de sa sortie du week-end, une véritable source d’informations pour sa fille aînée. “En période de Covid, les écoles font moins de sorties éducatives avec les enfants. En tant que maman, je prends en quelque sorte le relais en faisant en sorte que ma fille revienne de sa journée avec des souvenirs plein la tête et en ayant appris quelque chose. On apprend pas mal de choses en s’amusant.

Si pour le moment les activités qu’elle partage ne se déroulent qu’en Belgique, la jeune maman n’exclut pas de continuer à inspirer ses followers avec des promenades à l’étranger, une fois que la situation sanitaire le permettra.