L'image peut en interloquer certains et pourtant, la démarche de cette américaine est symbolique.

C'est un shooting peu banal qu'a réalisé Emily Mueller, une américaine et mère de trois enfants, à l'occasion de son shooting pré-natal. Elle s'est enduit de miel afin d'attirer l'essaim d'abeilles qui a permis cette incroyable photo, selon le Huffington Post. Pourquoi vouloir poser avec 20.000 abeilles sur soi ? Tout simplement parce que cette femme de 33 ans a voulu montrer l'importance de la vie et de la mort.

Cheffe d'une entreprise d'enlèvement de nids d'abeilles, elle et son mari n'en aiment pas moins l'insecte le plus précieux de la nature. "Les abeilles représentent la vie et la mort, a-t-elle déclaré au site Cleveland.com. Nous avons eu trois fausses couches, de sorte que ces images sont consacrées à la vie et à la mort et à tous les enfants que nous avons eus".

© Pinterest

La jeune femme a réussi à contrôler cet essaim en gardant la reine de la ruche dans une petite cage. Evidemment, Emily Mueller a tout de même été victime de quelques piqûres, trois précisément, dont l'une a été provoquée en écrasant une abeille lorsqu'elle s'est assise et l'autre en bougeant son bras. "Aucune des abeilles ne m'a intentionnellement piquée, tient-elle à préciser. C'était ma propre faute. Je ne me suis pas rendu compte qu'il y en avait une sur mon bras." 

© Pinterest

Elle insiste également sur le fait que le bébé qu'elle porte n'a jamais été menacé. "Les gens pensent que je mets le bébé en danger, explique-t-elle au site People.com. Mais les abeilles sont douces, et j'espère que mon ventre aidera les gens à voir que les abeilles ne sont pas aussi effrayantes qu'on pourrait le penser".

© Pinterest

L'Américaine a vécu cette séance photo comme une expérience spirituelle inédite. "Je sais que beaucoup de gens regardent ces photos, pensant: 'Cette dame est folle', confie-t-elle au site Insideedition.com. Et je comprends tout à fait. Il y a plusieurs années, j'avais peur aussi des abeilles (...) il est absolument incroyable de se connecter à la nature de cette façon".