Après deux ans d’attente à la deuxième place, le New-Yorkais Dead Rabbit Grocery & Grogg devient le meilleur bar du monde, dans la liste dressée par Drinks International Magazine, une référence mondiale dans ce secteur.

Situé à Manhattan, juste derrière la skyline, Dead Rabbit Grocery & Grogg embarque les consommateurs dans l’ambiance du vieux New York, ressuscitant les racines irlandaises. Le duo nord-Irlandais Sean Muldoon et Jack McGarry est à la manoeuvre pour servir whiskys et bières au rez-de-chaussée dans une salle au look de pub britannique. À l’heure du déjeuner, les convives y dégustent des huîtres, des ragoûts et des sandwiches. À l’étage, l’ambiance est trendy et se dévoue aux cocktails, dont les créations s’inspirent des signatures qui ont marqué le XIXe siècle.

Londres et New York au coude-à-coude

C’en est donc fini de l’hégémonie du Londonien Artesian à la première place de cette liste à cinquante entrées. L’adresse récréative du Langham Hotel a monopolisé le haut du classement durant pas moins de quatre ans. Jusqu’en 2015, les experts du Drinks International Magazine estimaient que le bar était ce qui se faisait de mieux en matière d’hospitalité. Désormais, le meilleur bar londonien s’appelle American Bar, deuxième du palmarès et cinquième l’année dernière. Coïncidence amusante puisque les États-Unis et la capitale britannique sont au coude-à-coude en matière de nominations des meilleurs bars du monde. Londres présente cinq adresses dans le top cinq et la grosse pomme en est à quatre, mais se targue de la première position.

En Europe, les autres adresses où il est conseillé de commander un cocktail, sinon de passer du bon temps autour d’un verre, se situent à Athènes (The Clumsies, 9e) Amsterdam (Tales & Spirit, 18e) ou encore Paris (Candelaria, 17e).

À l’échelle mondiale, l’Australie est challenger, grâce à des adresses emblématiques comme The Baxter Inn, à Sydney (12e), et Black Pearl à Melbourne (22e). 

>>> Découvrir le TOP 50.