Désignée capitale verte européenne pour l'année 2015, la ville anglaise de Bristol a décidé de concevoir un "Bio-Bus" pour le moins particulier qui, depuis la mi-mars, arpente les rues de la cité.

Comme le rapportent nos confrères de Slate.fr, le véhicule roule à partir d'excréments humains récupérés via la station d'épuration de la ville. Mélangés avec des déchets alimentaires, cela donne un carburant tout à fait écologique (-80% d'oxyde d'azote et -25% de CO2 par rapport à un moteur diesel). Et cet autobus de 40 places est capable de rouler 300km avec un plein.

Quant aux odeurs, comme ce biogaz est obtenu par méthanisation, il sent quasi identiquement la même chose que le gaz naturel.

Et même le design ne semble pas rebuter les utilisateurs de ce nouveau bus. "Les réactions du public ont jusqu’ici été excellentes et personne ne s’est plaint de se voir représenté en train d’aller à la selle dans les transports publics", assure le responsable de presse de l'entreprise à Slate.