Le magazine américain Forbes a publié son top 100 des femmes les plus puissantes au monde.

La chancelière allemande Angela Merkel occupe la tête du classement, pour la neuvième année consécutive, suivie de la nouvelle présidente de la Banque centrale européenne Christine Lagarde et Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des représentants américaine.

Derrière le trio de tête, on retrouve la première femme à présider la Commission européenne, Ursula von der Leyen, juste devant Mary Barra, CEO de General Motors. Le classement compte aussi, entre autres, Oprah Winfrey (20e), la reine Elizabeth II (40e), Ivanka Trump (42e), Nicola Sturgeon (50e), ou encore Beyoncé (66e), Taylor Swift (71e) et Serena Williams (81e). Notons aussi la présence de la Première ministre belge Sophie Wilmès qui y fait son entrée, à la 68e place.

L'activiste climatique de 16 ans à peine Greta Thunberg occupe quant à elle la 100e place.