Une femme, visiblement en souffrance, est assise sur le trottoir. Des passants… passent et l’ignorent. On monte alors un plateau de cinéma autour d’elle. Ce n’est qu’à ce moment que des badauds s’intéressent à la malheureuse. Tout ceci n’est qu’un subterfuge, imaginé par Médecins du monde, pour attirer l’attention du public.

L’ONG lançait mardi une campagne de sensibilisation sur le droit universel à la santé. "Pourquoi la réalité ne nous touche-t-elle que lorsqu’elle prend la forme d’une fiction ?" interroge justement Médecins du monde. "Le but de ce film est de donner un visage aux milliers de personnes vulnérables en Belgique n’ayant pas accès aux soins médicaux", explique Stéphane Heymans, coordinateur des projets belges au sein de l’ONG. Selon les données de l’association, un Belge sur sept repousse aujourd’hui une consultation médicale pour des raisons financières; en 1997, c’était un Belge sur dix…

Une proportion qui augmente dans les groupes les plus vulnérables. Ainsi, 40 % des chômeurs, des personnes ayant un revenu modeste ou un revenu minimum se sont déjà trouvés dans l’obligation de postposer des soins médicaux, souligne l’ONG. Médecins du Monde plaide pour une assurance médicale universelle et un accès plus aisé aux soins de santé. 

Plus d'infos:

Réalisation : Médecins du monde 

Campagne de sensibilisation 

Objet : la santé, droit universel 

Moyen : fiction