Mais que signifie “être ronde”?

« Être ronde et l’assumer », « comment porter la robe de soirée lorsqu’on est ronde? », « Ces rondes célèbres », «Être belle et ronde», sont autant de titres qui interpellent dans les magazines féminins.

Stéphanie Carion
Mais que signifie “être ronde”?

« Personne ne veut voir des femmes rondes ». Cette phrase choc de Karl Lagerfeld en a scandalisé plus d’une. Si les mannequins qui défilent sur les podiums restent des brindilles, le monde de la mode et de la beauté a tendance à qualifier toutes les autres femmes de « rondes ». Ainsi dernièrement, nous avons été interpellées, à la rédaction, par un article qui exhibait des photos de stars « rondes » bien dans leur peau. Parmi ces personnalités, nous retrouvions Liv Tyler, Jennifer Lopez ou encore Kate Winslet. Bref, de superbes femmes, des icônes de féminité, des modèles pour des millions d’autres. Que veut donc dire « être ronde » ?

Selon la définition des professionnels de la mode, une femme ronde porte des vêtements qui dépassent le 40. Seulement, tiennent-ils compte de la taille de la cliente? De sa morphologie ? Souvenez-vous de Lizzie Miller, ce mannequin « grande taille » révélé dans le magazine Glamour. Cette jeune Californienne porte du 42-44. Un simple regard sur ses photos (voir photo de Une) et vous distinguerez une femme ordinaire, belle, dont le corps ferait craquer plus d’un homme.

Existe-t-il donc deux catégories de femmes: les maigres et les rondes ?

Actuellement, le mot « ronde » est entièrement banalisé. Il qualifie aussi bien les personnes fortes, obèses, comme les femmes pulpeuses, aux formes féminines. Une personnes à l’indice corporel « corpulence normale » entre déjà dans ce cliché de « ronde ». Qualifiée de la sorte, il n’est donc pas étonnant que de nombreuses femmes se sentent mal dans leur peau. A l’inverse, d’autres se perçoivent comme trop minces, même avec une taille 40. Est-il donc nécessaire de catégoriser de la sorte ? Entre le regard des autres, le regard de soi et celui véhiculé par les médias, certaines personnes sont perdues. Le principal n’est-il donc pas de s’assumer et d’oublier ce regard qu’on imagine peser sur soi ?

Comment surmonter nos complexes?

Notre société arbore à outrance l’image du physique dit « parfait » , si bien que beaucoup d’hommes et de femmes manquent de confiance. S’il existe des stages et des coaches spécialisés dans le domaine, des trucs et astuces sont à la portée de tous au quotidien :

Misez sur vos atouts : vous avez des yeux magnifiques, mettez-les en avant. Vos jambes sont longues et galbées, mais vous détestez vos hanches trop larges ? Ne vous focalisez plus sur ces petites formes et pensez à vos belles jambes, mettez-les en évidence.

Prenez soin de vous : manucures, massages, soins esthétiques, shopping, sport, … Rien de tel pour se sentir bien dans son corps.

Lancez-vous dans un sport qui décomplexe, comme la Zumba ou toutes sortes de danses (africaines, du ventre, …) qui valorisent vos belles formes.

Évitez les régimes drastiques qui nuisent à la santé et au moral. C’est le meilleur moyen de culpabiliser.

Et surtout, évitez de vous peser à chaque moment où vous posez les pieds dans votre salle-de-bain. Enfilez un joli petit pantalon dans lequel vous vous sentez sexy, vous verrez, votre regard sur vous-même influence celui des autres.