Mode à Paris : le résumé du week-end

Les ponchos de Kenzo, les maxi sacs et les baskets blanches de Céline et les robes hippies de Chloé ont défilé dimanche lors de la Fashion week de Paris. On a aussi profité de l'élégance simple de Nina Ricci, la forêt luxuriante d'Elie Saab, la mode unisexe de Vivienne Westwood

AFP
Mode à Paris : le résumé du week-end
©AP

Les ponchos de Kenzo, les maxi sacs et les baskets blanches de Céline et les robes hippies de Chloé ont défilé dimanche lors de la Fashion week de Paris.

Pour présenter la collection

Kenzo

automne-hiver, les créateurs Carol Lim et Humberto Leon ont choisi d'orchestrer un show autour de grands blocs monolithiques mobiles. L'idée était de recréer une forêt, mais dans un décor industriel.

"Nous voulions que les femmes aient l'air de danser avec ces arbres dans la forêt", a expliqué Humberto Leon à l'issue du défilé. "Nous aimions le côté industriel de cet endroit, et l'idée que les choses ne sont pas toujours ce dont elles ont l'air".

Comme pour la collection hommes, le thème de la protection domine, avec des silhouettes enveloppées dans des capuches, capes, ponchos, couvertures graphiques, agrémentées de longs gants.

Mode à Paris : le résumé du week-end
©AFP


Mode à Paris : le résumé du week-end
©AFP


La palette est sombre - noir, kaki -, mais s'illumine de touches vives, jaune, orange en rayures, et d' imprimés ethniques ou végétaux .

Mode à Paris : le résumé du week-end
©AFP


"Nous voulions une protection de qualité mais quelque chose de toujours élégant, c'est une combinaison entre fonctionnalité et élégance" , a encore commenté Humberto Leon.

Le show s'accompagnait de la musique du groupe britannique électro-pop Saint Etienne, qui a composé deux chansons pour l'occasion, a précisé le créateur américain.

Céline

a fait défiler des mannequins en épaisses chaussures de sport blanches "slip-on ", sans lacets, qui portaient des maxi cabas, sur un podium recouvert de dalles de terre cuite au Tennis club de Paris.

En alternative à ces sacs volumineux, la créatrice britannique Phoebe Philo propose aussi des sortes de harnais à pochettes, qui se portent sur une épaule, dont les attaches tombent négligemment.

Mode à Paris : le résumé du week-end
©AFP


Beaucoup de hauts se ferment par des liens dans le dos. Le vestiaire prend aussi un côté plus animal avec des imprimés zébrés, des chemisiers sur lesquels sont dessinés des renards, des guirlandes de boules de fourrure se portant sur l'épaule.

Mode à Paris : le résumé du week-end
©AP


La directrice artistique de

Chloé

La Britannique Clare Waight Keller, qui a dédié son défilé à la journée internationale de la femme en ce 8 mars, a présenté une collection aux influences hippies.

Pantalons larges, patchworks en velours, poncho à franges et robes fleuries composent la garde-robe de l'automne-hiver. Les manches sont très longues, ne laissant souvent dépasser que le bout des doigts.

Mode à Paris : le résumé du week-end
©AP


Le show, auquel assistaient les chanteuses Lorde et Héloïse Letissier alias Christine & the Queens, a commencé avec des silhouettes à l'allure militaire: un long manteau marine, puis un caban kaki à double rangée de boutons dorés ouvraient le bal.

Les robes longues et vaporeuses se portent avec des gilets d'homme, et de longs foulards noirs tels des cravates. Les liens qui resserrent les manches ou la taille pendent et accompagnent le mouvement de la démarche.

Mode à Paris : le résumé du week-end
©AP



Nina Ricci

Après près de six ans chez Carven, Guillaume Henry a, pour sa première collection chez Nina Ricci, conçu un vestiaire à la fois sophistiqué et décontracté. Les robes, transparentes en dentelle, ou entièrement recouvertes de paillettes , ont des coupes simples et droites. Elles s'arrêtent sous le genou, comme les jupes qui s'accompagnent de hauts à la forme de t-shirts, sans souligner la taille.

Mode à Paris : le résumé du week-end
©AP


Des franges recouvrent une robe, un caban, ou un haut porté avec un pantalon large. Des bracelets dorés à franges dépassent aussi des manches, qui se portent longues. La palette sobre, noir, marine, camel, blanc, ivoire, s'enhardit soudain avec un rouge éclatant sur une robe de paillettes.

Mode à Paris : le résumé du week-end
©AP

"Les mots qui m'apparaissent les plus immédiats quand je pense à Nina Ricci, c'est simplicité, élégance et sophistication", a dit Guillaume Henry à l'AFP après le show, auquel a notamment assisté l'actrice Laetitia Casta, égérie du nouveau parfum de la marque, L'Extase.

"Mais la sophistication ne veut pas dire décoration, donc c'est traiter les matières nobles de la même façon que les matières pauvres, ne pas faire exister de frontière entre le jour et le soir", commente le directeur artistique né en 1978.

Element "incontournable" de la maison Nina Ricci (propriété du groupe espagnol Puig), la dentelle est travaillée dans "sa plus grande simplicité", souligne-t-il. "La dentelle pour moi ne veut pas dire nécessairement romantique".


Mugler

La femme imaginée par le créateur David Koma est vêtue de tenues en cuir, courtes et près du corps, unies: noir, blanc, marine.

 

Le Géorgien basé à Londres, directeur artistique de Mugler depuis fin 2013, s'est inspiré de "l'intelligence artificielle" pour ce défilé automne-hiver, son deuxième pour la maison.

Des puces et circuits informatiques s'impriment sur des robes et des hauts, leur apportant une touche futuriste. Des robes courtes aux coupes nettes sont ponctuées d'oeillets cerclés de métal qui laissent entrevoir la peau.

Mode à Paris : le résumé du week-end
©AFP



Elie Saab

Lors d'un défilé auquel assistait l'actrice Emmanuelle Béart, le créateur libanaisa présenté des silhouettes militaires, avec double rangée de boutons dorés, dans le décor d'une forêt mystérieuse.


Une végétation évoquée par des tonalités vert sapin et mousse , par des feuilles qui s'impriment sur des robes courtes, par des broderies et dentelles en forme de branchages. Ceintures et gants, omniprésents, complètent la silhouette. Les robes du soir, longues et scintillantes, dont Elie Saab est un expert, sont là aussi.

Mode à Paris : le résumé du week-end
©AFP


A 73 ans,

Vivienne Westwood

Toujours punk. Son show s'est tenu dans un décor de fête déjantée, avec des rideaux à lamelles métallisées, tandis que résonnaient en live les hurlements d'un groupe, installé en bout de podium.

Mode à Paris : le résumé du week-end
©AFP


Mode à Paris : le résumé du week-end
©AFP


"Unisexe!" proclame la note qui accompagne le défilé. Les repères traditionnels se brouillent sur le podium, où défilent des hommes vêtus de mini-jupes, de jupes à franges, des manteaux cintrés, et des femmes portant des costumes trois pièces ou des vestes amples d'allure masculine.

Les imprimés se mélangent, fleuris, géométriques, tigrés dans une collection qui joue les (dis)proportions, avec des vestes aux larges épaules, et des couvre-chefs enflés comme de (très) hauts de forme à bouts ronds.

Mode à Paris : le résumé du week-end
©AFP