Egéries L’Oréal à Cannes : 20 ans qu’elles le valent bien…

L’Oréal Paris célèbre deux décennies de présence à Cannes. Évocation des égéries

Isabelle Monnart
Egéries L’Oréal à Cannes : 20 ans qu’elles le valent bien…
©REPORTERS

L’Oréal Paris célèbre deux décennies de présence à Cannes. Évocation des égéries.

Elles sont actrices, elles ont monté les marches d’innombrables fois, mais pas toujours pour venir présenter des films. Elles, ce sont les égéries de L’Oréal Paris, qui célèbre, cette année, ses 20 ans de présence cannoise. L’occasion pour les visages de la marque d’évoquer leurs souvenirs sur le tapis rouge mais aussi de donner quelques conseils à celles qui seraient amenées, un jour, à fouler la red carpet la plus célèbre du monde…

Ainsi Jane Fonda se souvient-elle avec tendresse de la présentation, sur la Croisette, du film Le Retour. "Je suis fière de tous les longs métrages que j’ai défendus ici, mais en particulier de celui-là, parce que c’est un film que je voulais vraiment voir aboutir. Le thème du retour au pays et les effets désastreux de la guerre du Vietnam ne pouvaient pas être passés sous silence", dit-elle. De manière plus légère, elle ajoute que son idéal d’actrice, c’est… Katharine Hepburn. "Sa beauté androgyne et l’architecture de son visage" bouleversent toujours la star.

Egéries L’Oréal à Cannes : 20 ans qu’elles le valent bien…
©REPORTERS


Julianne Moore, elle, reste admirative devant le naturel des actrices françaises. "Elles sont follement glamour mais incroyablement nature. Vous voyez leur peau…" Comprenez qu’elles ne se cachent pas sous une couche de fond de teint. La simplicité, c’est aussi ce qu’elle recommande aux jeunes actrices qui remonteront le tapis rouge pour la première fois. "Assurez-vous que vous êtes à l’aise dans votre robe", sourit la rouquine. "Et que vous pouvez monter les marches ! Mine de rien, c’est une longue promenade pour y arriver !"

Autre souvenir, celui de Gong Li qui a foulé un tapis rouge pour la première fois de sa vie à Cannes. "Je vous avoue que côté look, je n’avais pas fait beaucoup de recherche. Il me semble que j’avais juste mis un peu de rouge à lèvres !" Même si elle ajoute que la magie des films ne serait pas la même sans les maquilleuses entre les mains desquelles elle s’abandonne.

Egéries L’Oréal à Cannes : 20 ans qu’elles le valent bien…
©REPORTERS


Enfin, la sublime Aishwarya Rai, si elle devait choisir une ère idéale dans le cinéma, ce serait les années 80. "Le cinéma indien était coloré, le maquillage aussi, les cils interminables et les lèvres éclatantes…"


Sur le même sujet