Par quoi remplacer le soutien-gorge ?

La tendance du no-bra a explosé avec le premier confinement en 2020. Mais ne pas porter de soutien-gorge ne convient pas à toutes les femmes.

Nadia Chater
Sexy woman in red panties walking away while holding lace bra
©Yakobchuk Olena - stock.adobe.co

La tendance existe déjà depuis de nombreuses années, mais elle a fait encore un bond en avant depuis un an et demi. De nombreuses femmes ont délaissé le soutien-gorge qui, souvent, se révèle inconfortable. Depuis, les débats sont nombreux sur son utilité ou non.

"Il n'y a aucune preuve que porter un soutien-gorge n'est pas bon pour la santé, rétablit d'emblée le docteur Muriel Greuse, chirurgienne plastique qui travaille notamment à la Clinique du sein du Chirec. Si un bonnet A pourrait se permettre de ne pas en porter, cela devient utile dès le bonnet B, surtout si l'on pratique une activité sportive."

Sans armatures

Divers problèmes peuvent apparaître chez les femmes qui ont décidé d'abandonner ce qu'elles considèrent parfois comme un objet de torture. "Il y a bien sûr des personnes plus fragiles que d'autres, mais cela peut entraîner des douleurs dorsales, au niveau de la nuque et dans le haut du dos, entre les omoplates."

Quelle solution, alors ?

Le soutien-gorge à armatures, souvent inadapté, d’autant plus lorsqu’il n’est pas choisi dans une boutique spécialisée, peut laisser place à d’autres types de modèles, moins inconfortables.

"On vend de plus en plus de soutiens-gorge classiques, mais sans armatures, constatent Catherine et Orane, vendeuses à la Lingerie Pierre, à Wavre. Dans des matières telles que le coton, la dentelle et la microfibre qui est ultra-confortable. À noter que tout ce qui est sexy et mignon n'offre pas un très bon maintien."

Quatre alternatives

Le body recouvre le tronc et se ferme à l'entrejambe à l'aide de petites pressions. Là aussi, il y a des modèles très variés, de la dentelle sexy sans aucun maintien au lycra qui épouse bien la forme du corps évite que la poitrine ne bouge lorsqu'on est en mouvement. "On en propose pour des bonnets allant du A au D. Au-delà, cela conviendra beaucoup moins."

Le bandeau ne comporte pas de bretelles, il tient sur la poitrine grâce à sa matière élastique. "On peut le porter sous une robe, mais il n'apporte pas de maintien sur l'avant." Peu confortable, le bandeau simple peut être troqué contre une version équipée d'armatures et de coques, mais qui reste relativement confortable.

La brassière ou bralette. Il en existe de toutes sortes, avec ou sans coque, avec ou sans bretelles réglables… "La présence d'une coque donne une jolie forme à la poitrine et une bande élastique sur le dessous offre un bon maintien, note Catherine. Certains modèles sont aussi munis de bretelles larges pour un meilleur confort. Il existe aussi des versions plus légères en dentelle, moins soutenantes, mais elles ne sont pas adaptées à toutes les femmes."

Certaines se contentent d'un simple top, juste pour éviter que les vêtements ne frottent sur la peau, mais seules les femmes à petite poitrine pourront s'en contenter. En lingerie, le débardeur est aussi disponible avec des coques et des bretelles réglables, pour plus de confort et de maintien. Même si cela ne remplace pas totalement le soutien-gorge.