Geneviève de Fontenay réagit aux accusations d'une association féministe sur le concours Miss France: "Je n'ai pas eu l'impression que ce concours desservait la femme"

Jugé "sexiste", le concours Miss France a été attaqué en justice par l'association "Osez le féminisme" ainsi que par trois femmes car il violait le droit du travail. Geneviève de Fontenay, invitée en direct sur CNews, a réagi à la polémique.

Geneviève de Fontenay réagit aux accusations d'une association féministe sur le concours Miss France: "Je n'ai pas eu l'impression que ce concours desservait la femme"
©BELGA/AFP

L'ancienne présidente du Comité Miss France se dit choquée par les accusations concernant le concours: "Je n'ai pas eu l'impression que ce concours desservait la femme. Je vois la popularité que j'ai partout, c'est toujours des 'Geneviève on vous aime'. Depuis que je ne suis plus à sa tête, Miss France n'a plus rien à voir. Je ne regrette pas ce que j'ai fait", raconte-t-elle.

Selon Geneviève de Fontenay, Miss France n'a jamais eu pour objectif de considérer la femme comme un "animal": "Ça n'a rien d'anormal quand on s'engage pour un an à faire des voyages, à ne pas être mariée, à ne pas avoir d'enfants. Je n'ai jamais considéré les femmes comme des objets. J'ai toujours voulu utiliser des maillots une pièce. Des maillots qui n'avaient rien de choquants", explique-t-elle.

Et de conclure: "Je suis très choquée par ce que j'entends. Je ne regrette pas ce que j'ai fait. Je suis fière de ce que j'ai fait. J'ai gardé des contacts avec les Miss. Il y en a qui ont fait des beaux mariages grâce au titre. (...) Ce qui me choque c'est qu'une gamine de 4 ans puisse voir des films pornographiques sur son téléphone et que les gosses voient des décapitations. C'est ça qui est grave".