Se prélasser, oui, mais aussi et surtout se protéger sous le soleil

Pas d’excuse pour ne pas trouver une protection solaire à son goût dans l’immensité du choix qui s’offre aujourd’hui à nous. Petit échantillon.

Se prélasser, oui, mais aussi et surtout se protéger sous le soleil
©Reporters

Le retour des beaux jours signe aussi le retour des mauvaises habitudes en matière de protection solaire. C'est la conclusion à laquelle est arrivé le laboratoire dermatologique La Roche-Posay, qui a fait réaliser par l'institut Ipsos une enquête mondiale, à laquelle ont répondu 17 000 personnes représentatives des 6 phototypes. De cette vaste étude, récemment présentée à Boston dans le cadre de la réunion annuelle de l'American Academy of Dermatology, il ressort que "les habitudes de protection solaire restent clairement insuffisantes, une grande partie de la population mondiale étant mal informée des risques liés à l'exposition solaire et ayant adopté de mauvaises habitudes en la matière".

Alors que les chiffres de cancer de la peau explosent et ne laissent rien présager de bon pour les années à venir, 57 % des personnes interrogées déclarent regretter de ne pas s’être protégées davantage des risques solaires par le passé. Autre constat inquiétant, 88 % des répondants n’utilisent pas systématiquement de mesures de protection lors de leur exposition au soleil, et 15 % n’utilisent jamais de crème solaire. Près de la moitié des répondants ne pensent pas que les crèmes solaires protègent efficacement du cancer de la peau (50 %) et même des coups de soleil (40 %). Autres idées fausses qui circulent toujours : il ne serait pas utile de se protéger par temps nuageux ou pendant l’hiver. Ainsi, 77 % des répondants à l’échelle mondiale ont déclaré ne pas se protéger du soleil tout au long de l’année, mais seulement lors des journées chaudes et/ou leurs vacances. Ou encore, selon 44 %, les personnes déjà bronzées auraient moins voire plus du tout besoin de se protéger.

Selon les auteurs, "les mauvaises habitudes sont notamment favorisées par les nombreuses communications sur les risques de carence en vitamine D en période de Covid". Ainsi, 87 % affirment que l'exposition au soleil leur permet de synthétiser de la vitamine D et 82 % estiment que l'exposition solaire leur donne de l'énergie. "Nombreuses sont les personnes à s'exposer plus que nécessaire et ce sans protection solaire", regrette le laboratoire dermatologique, qui pointe aussi les standards de beauté : 72 % de la population mondiale revendique le fait qu'une peau bronzée est attrayante, 64 % qu'elle donne l'impression d'être en bonne santé, et 49 % qu'il est inenvisageable de rentrer de vacances sans être bronzé…

Petite sélection de protections solaires

Contre les taches brunes

À base de Propolis breveté, d’algues marines et de criste-marine, la crème défense anti-tache et anti-âge SPF 50 de la nouvelle gamme solaire Bee sun safe innovatrice et naturelle d’Apivita protège contre la totalité du spectre solaire : UVA, UVB, IR et lumière bleue. Tout en prévenant l’apparition des rides et des taches brunes et en atténuant les taches existantes. Rafraîchissante et veloutée à la fois.

Se prélasser, oui, mais aussi et surtout se protéger sous le soleil
©Apivita

Apivita, Crème défense anti-tache et anti-âge, 50 ml  19,90 €

Au quotidien

Défi relevé par le laboratoire de formulation naturelle de Caudalie : créer un soin solaire haute protection à la texture à la fois ultra-légère et invisible sur la peau. Agréable à appliquer, la protection solaire Vinosun SPF50 + pour le visage est idéale pour une utilisation quotidienne, par exemple juste après votre routine de soin et utilisé comme une base de maquillage.

Se prélasser, oui, mais aussi et surtout se protéger sous le soleil
©Caudalie

Caudalie, Fluide très haute protection SPF50 + Vinosun, 24,60 €

Crème teintée

Référence en matière de protection solaire en Espagne depuis 1975, la marque ISDIN propose une large gamme dans laquelle on a sélectionné Age Repair Color Fusion Water SPF 50, nouveauté de cette année. Hypoallergénique et non comédogène, cette crème SPF 50 triple action protège de la protection urbaine et atténue les dommages oxydatifs. Teintée, elle offre en plus une couvrance parfaite, unifiant le teint et dissimulant les imperfections. Que demander de plus ?

Se prélasser, oui, mais aussi et surtout se protéger sous le soleil
©ISDIN

ISDIN, Age Repair Color Fusion Water SPF 50, 50 ml  34,10 €

Anti-photovieillissement

En version teintée ou non teintée, Vichy propose cette année Capital Soleil UV-Age Daily, un fluide anti-photovieillissement qui, comme son nom l’indique, fait office de protection quotidienne, anti-rides et anti-taches brunes. Alimentée par la technologie multibrevetée Netlock et par des actifs anti-âge, sa formule fluide ultralégère forme un film protecteur anti-UV avancé pour un fini invisible et sans traces blanches.

Se prélasser, oui, mais aussi et surtout se protéger sous le soleil
©Vichy

Vichy, Capital Soleil UV-Age Daily, 40 ml 19,95 €

Mini prix

À mini prix, les produits de la marque française Corine de Farme au Monoï de Tahiti offrent une gamme complète, allant des laits solaires, aux baume réparateur et gel rafraîchissant, en passant par l’huile nourrissante. Pour apaiser et hydrater la peau après l’exposition, on a déniché un lait hydratant bio après-soleil.

Se prélasser, oui, mais aussi et surtout se protéger sous le soleil
©Corine de Farme

Corine de Farme, Lait hydratant bio après-soleil, 200 ml,  7 €

Enrichie en acide hyaluronique

Fondée en 1994 par deux pharmaciens, la marque de dermocosmétique espagnole Babé débarque en Belgique. L’occasion de découvrir ses solaires dont le Super Fluid, une protection innovante à large spectre contre les UVA, UVB, IR-A et la lumière bleue, enrichie en acide hyaluronique et niacinamide. Destinées à une utilisation quotidienne, les protections solaires existent en trois versions : teintée et neutre pour peaux normales et sèches, et matifiante sans huile pour peaux grasses ou mixtes.

Se prélasser, oui, mais aussi et surtout se protéger sous le soleil
©Babé

Babé,Super Fluid, en vente en pharmacie, 20,95 €

Révolutionnaire

La plus grande révolution depuis 30 ans, ni plus ni moins, c’est ainsi que le laboratoire dermatologique La Roche-Posay présente la nouveauté de l’année : Anthélios UVMune 400. Que ce soit le fluide invisible ou la crème hydratante, ils sont renforcés par un nouveau filtre exclusif de L’Oréal, le Meroxyl 400, seul filtre à protéger contre les rayons UV les plus insidieux.

Se prélasser, oui, mais aussi et surtout se protéger sous le soleil
©La Roche-Posay


La Roche-Posay, Anthélios UVMune 400, 50 ml, 19,50 €

Envie d'éclat

Grâce à la combinaison de cinq technologies avancées, la ligne Sun Perfect de Lancaster assure à la fois une protection et un bronzage uniforme. Avec sa formule hydratante légère et sans huile, les crèmes éclat SPF 30 et SPF 50 peuvent remplacer le soin hydratant quotidien de jour tout en protégeant contre les rayons UV.

Se prélasser, oui, mais aussi et surtout se protéger sous le soleil
©Lancaster

Lancaster, Crèmes Éclat SPF 30 ou SPF 50, 50 ml,  49 €

L'huile capillaire

Parce que les cheveux méritent aussi d’être protégés du soleil, Nuxe propose une nouveauté cette saison : Nuxe Sun huile lactée capillaire protect hydratante, spray bi-phase. Selon la marque, l’huile protège contre 99,5 % des dommages causés par le sel, le chlore et le sable.

Se prélasser, oui, mais aussi et surtout se protéger sous le soleil
©Nuxe


Nuxe, Huile lactée capillaire protect hydratante, 100 ml,  19,30  €

Et pour nos petits...

Apaisante à la camomille bio

Pour protéger au mieux la peau sensible des bébés dès 6 mois, des enfants, Nivea a développé une gamme Babies&kids dont la nouvelle formulation minimise le risque de réactions cutanées. Extra-résistante à l’eau, elle assure une protection UVA/UVB immédiate. À la camomille bio, aux vertus apaisantes, elle convient même aux peaux sujettes à l’eczéma ou à tendance atopique.

Se prélasser, oui, mais aussi et surtout se protéger sous le soleil
©Nivéa


Nivea, Babies&kids sensitive, protect trigger spray SPF 50 +, 21,59 €

Pour les tout-petits… et les plus grands

Experte de la peau de bébé depuis plus de 70 ans, la marque Mustela n’a gardé que 4 – les plus sûrs et efficaces – des 27 filtres solaires autorisés sur le marché pour sa nouvelle gamme aux rayures jaunes et blanches. Testés sous contrôle dermatologique et pédiatrique, les produits garantissent une haute tolérance pour tous types de peau. Y compris les peaux sensibles, intolérantes au soleil et à tendance atopiques. Elles conviennent aux bébés dès la naissance (2), aux femmes enceintes, quel que soit le phototype, “en cas d’exposition inévitable au soleil”, précise la marque.

Se prélasser, oui, mais aussi et surtout se protéger sous le soleil
©Mustella


Mustela, Stick Solaire Haute Protection SPF50 à l’huile d’avocat, sans parfum, 10,50 €

À l’eau thermale

Pour les enfants de 4 à 16 ans, la marque à l’eau thermale Uriage, propose dans sa gamme Bariésun, des produits solaires haute protection aux textures sensorielles et plus que jamais engagés dans une démarche écoresponsable. Sous forme de lait, de spray ou de stick, ils offrent une protection maximale, 50 +. Breveté, le complexe Bariésun permet de maintenir les filtres solaires en surface et d’optimiser ainsi la photo-protection. La formule comprend des aqua-spongines qui préservent l’hydratation de la peau et de la vitamine E, un puissant anti-oxydant.

Se prélasser, oui, mais aussi et surtout se protéger sous le soleil
©Uriage


Uriage Bariésun, Lait enfant hydratant, 100 ml, 19,40 €