Des chaussures ravagées à 1750 euros: le dernier coup de communication de Balenciaga qui passe mal

La marque de luxe Balenciaga a fait beaucoup parler d'elle avec sa dernière campagne de promotion. Elle a dévoilé un nouveau modèle de sneakers pour le moins déroutant. Un coup de pub, qui a fait de la marque la risée du web.

Des chaussures ravagées à 1750 euros: le dernier coup de communication de Balenciaga qui passe mal
©Balenciaga

Balenciaga a encore frappé. La maison de luxe, habituée des pièces extravagantes, a dévoilé, le 9 mai dernier, un nouveau modèle de sneakers, qui a fait vivement réagir. Des chaussures "style converse" dans un état de décrépitude avancé, déchirées et sales. Le modèle baptisé "Paris" existe en plusieurs coloris: noir, rouge, et blanc. La paire la plus usée, en noir et blanc, une édition limitée, coûte la modique somme de 1850 dollars (1750 euros). Un autre modèle, "moins" abîmé ne coûte que 625 dollars (590 euros).

La marque de mode aurait ainsi voulu faire référence aux baskets utilisées en athlétisme au XXe siècle.

Balenciaga a été largement critiquée sur Twitter. La fondation Abbé Pierre a même réagi: "Pour certains, des chaussures dans cet état sont le dernier oripeau avant la mort. On ne singe pas la vie à la rue, et encore moins à ces tarifs indécents", s'est indignée l'organisation de lutte contre le mal-logement.

Les internautes, eux, s'en sont donnés a cœur joie pour se moquer de la marque.

Il s'agissait en réalité d'un coup de pub pour annoncer les vrais modèles de la paire "Paris", du même style mais d'apparence moins usée, disponible prochainement selon leur site. Des chaussures dont le prix varie tout de même de 395 à 1450 euros, selon le modèle. La paire la plus chère, reste la "Full Destroyed", disponible en édition limitée. Dans son communiqué de presse, Balenciaga assure que les fausses publicités voulaient montrer que ces chaussures étaient destinées à être “portées toute la vie”.