Sybille Wallemacq s'est lancée dans un projet aussi innovant qu'excitant : la création d'un fashion truck. Un camion-boutique itinérant dédié à la mode éthique.

Les trucks, vous connaissez leur version "food". On les voit partout, sur les marchés ou à la sortie des gares. Ils vendent de tout, des hot-dogs aux assiettes de légumes bios. Les fashion trucks en revanche, courent moins les rues de la capitale... Sybille Wallemacq s'apprête à importer en Belgique ce concept déjà très tendance Outre-Atlantique (lire ici). "L'idée m'est venue lors d'un voyage à Calgary au Canada, explique la jeune entrepreneuse, formée au stylisme et à l'histoire de l'art, j'ai vu un fashion truck au pied d'un immense building. Les gens faisaient leur shopping après avoir mangé un bout au foodtruck d'à-côté. Je n'ai pas spécialement apprécié les marchandises proposées mais j'ai adoré l'idée". C'était en octobre 2015.

Savoir-faire et transparence

Au-delà du concept de la boutique mobile, déjà original en soi, Sybille Wallemacq a mûrement réfléchi à ce que contiendrait son camion. A contre-courant de la "fastfashion", qui n'est pas sans impact sur l'environnement, elle veut mettre en avant une consommation alternative, respectueuse des producteurs et de la planète. "Il y aura d’un côté, une sélection vintage, issue de filières de récupération. De l'autre, des créations issues de filières de production européennes (belges, françaises, portugaises, etc.), réalisées avec des matières premières provenant d’Europe et orientées 'savoir-faire et transparence'", explique -t-elle. Dans cette même idée de transparence mais aussi de sensibilisation auprès de ses futurs clients, chaque vêtement sera équipé d'une ’ETHIK-ETTE, qui reprendra toutes les informations concernant son origine.

© A Belgian Fashion Truck

L'ethik-ette est un vecteur de communication pour A belgian fashion truck

La mode éthique, un pari risqué ? "Il y a vraiment une demande !", répond-elle, citant des chiffres issus de Close To The Loop, une plateforme de promotion de la mode circulaire mise en place par le Fashion Flanders Institute : "68 % des femmes veulent acheter durable mais seulement 11% savent où aller". L'argument qu'on oppose souvent à la mode durable est son caractère limité et pas toujours branché. Selon Sybille, "il y a énormément de marques qui se mettent à la mode durable,le choix est donc large". On peut difficilement la contredire quand on découvre les créations de Tricote Moi un tattoo (en image ci-dessus), qui fera partie de sa sélection. Cette marque française propose des pulls en jacquard unisexes tricotés dans des ateliers familiaux de Vendée. Ethique, mais aussi chic et relativement démocratique (comptez environ 125 euros le pull). Cela dit, la mode éthique, parce que réalisée en petite production avec des matériaux nobles, a forcément un coût . Consciente de ce paramètre, la fashion truckeuse se concentrera sur les basiques.

Donner de la visibilité

Sybille n'attend désormais qu'une chose : sillonner les routes à bord de son camion, dans des lieux fréquentés de la capitale mais aussi dans des endroits désertés de la campagne . "C'est à moi d'aller vers les gens. Ce secteur de la mode manque de visibilité, Je veux toucher le plus de personnes possibles", confie-t-elle enthousiaste. Il lui faudra encore un peu de patience, et un peu de ressources pour financer les premiers achats de marchandises. Elle a d'ailleurs lancé un crowdfunding pour y parvenir.

La sortie du garage est prévue pour le printemps 2017. D'ici là, elle installe déjà ses tringles de vêtements lors d'événements ponctuels. On pourra prochainement la rencontrer lors d'apéro-shoppings à Bruxelles et Charleroi.

>> Toutes les infos sur la page Facebook A Belgian Fashion Truck.