Mode & Beauté Si la pratique du blackface est aujourd'hui considérée comme une pratique "raciste" chez les progressistes, les indignations concernant les inscriptions imprimées sur des vêtements s'enchaînent sur la place publique. Généralement repérées sur les réseaux sociaux, ces polémiques, telle que le t-shirt "monkey" porté par un enfant noir dans une pub H&M en janvier 2018, sont ensuite relayées dans les médias afin de faire pression sur la marque que l'on accuse de racisme.

Cette fois, c'est au tour d'un détaillant présent sur le site de vente en ligne Amazon, répondant au nom de "ZBBRDD", de provoquer l'ire de certaines personnes engagées dans la lutte contre le racisme. En cause, une mannequin blanche qui porte un t-shirt dont l'impression répand le message "Hella black, hella proud", ou encore "Black, no sugar, no cream", "Brazilian do it better".

© Capture Amazon
© Capture Amazon

Des inscriptions qui posent question. Mais que s'est-il passé du côté de la marque? C'est simple. La centaine de maillots portés par l'unique mannequin concerné par la polémique ont en réalité été retouchés via Photoshop, afin de permettre au détaillant de gagner du temps... et de l'argent.

Cette quête du plus rentable a donc été à l'origine de quelques vexations, relayées sur Twitter, dont voici un exemple: "“Cher @amazon, il s’agit d’une représentation erronée d’une femme afro-américaine. Veuillez mettre à jour votre site avec un modèle qui a la bonne mélanine, s’il vous plaît merci.”