Florence Lemeer-Wintgens a décrypté pendant plus de 20 ans le style des patrons et employés avec qui elle travaillait à Luxembourg. Et s'est lancée dans le coaching en image. Ses conseils pour renouer avec l'élégance masculine.

Florence Lemeer-Wintgens est conseillère en image depuis deux ans. Son originalité : elle conseille les hommes aussi bien sinon plus que les femmes. Cette ex-secrétaire de direction polyglotte qui a longtemps travaillé dans le secteur bancaire à Luxembourg estimait que nombre de hauts responsables ne "présentaient pas" comme ils le devraient, par manque de goût, de temps ou d'intérêt pour leur apparence. Et c'est ainsi que look@work est né.


55% de la communication est non-verbale

Elle a toujours aimé s'habiller et elle n'aurait jamais mis autre chose qu'un tailleur pour aller travailler : jupe ou pantalon, sobre ou coloré mais tailleur forever ! "Depuis toute petite, j'aime les belles matières, les couleurs, coordonner mes vêtements avec des accessoires". Lorsque, il y a quelques mois, elle perd son emploi, elle décide de se lancer dans ce domaine du coaching en image. Pour cette arrière-petite-fille de patron textile du côté de Verviers, "c'est un peu un retour aux sources".
Elle suit des formations et se met au networking. Heureusement, son réseau professionnel est grand et elle parvient à éveiller l'intérêt en mettant en avant sa connaissance du "style au masculin". "55% de la communication est non-verbale : porter la bonne tenue, miser sur les bons détails, se sentir bien dans son apparence, ça donne de l'assurance et cela aide à remporter des batailles", martèle Florence en chaussant d'adorables lunettes vert pomme.


Les Chinois n'ont pas les codes

Désormais, en plus de ses rendez-vous personnalisés, elle donne des formations en entreprise. Elle publie aussi tous les mois une newsletter avec des conseils pratiques à laquelle tout le monde peut s'abonner. Et peaufine ses slights pour un projet d'envergure : aller conseiller en Chine les employés des banques s'installant en grand nombre à Luxembourg... "Il y a de plus en plus de banques et d'entreprises chinoises avec des succursales à Luxembourg. Mais ils ne connaissent pas du tout nos us et coutumes en matière culturelle, sociale et vestimentaire ! Les entrepreneurs chinois qui veulent faire des affaires doivent connaître les codes pour réussir. L'avantage c'est qu'ils ont beaucoup de curiosité", explique Florence Lemeer-Wintgens. Autre avantage, pour la coach cette fois : les employées chinoises ne sont absolument pas habituées à faire attention à leur look et il y a... du boulot en perpective !


Dans ses consultations, Florence Lemeer-Wintgens rencontre aussi des personnes souvent "en souffrance" : soit ils ont perdu leur travail, soit ils sortent d'une rupture, ou encore ils sont à bout de souffle. "Ils sentent qu'ils doivent changer quelque chose et l'apparence compte pour la vie professionnelle mais aussi pour soi." Et elle les y aide activement !


Voici quelques uns de ses conseils pour renouer avec l'élégance masculine.

  • Bien choisir son costume : quand on ferme son costume, on doit pouvoir y mettre son poing au niveau de l'estomac. Le veston 2 boutons c'est le plus commun dans les affaires. 3 boutons, c'est plus stylé, pour sortir, 1 bouton c'est pour être cool en week-end. De préférence (dans le milieu de la banque et de la finance), le costume est bleu ou gris.

  • La bonne longueur des manches de veston: on se met debout et on dresse la main : la manche doit tomber sur le pli de la main.

  • La chemise est blanche ou bleue. On peut aussi opter pour le rose clair ou le parme très clair. La manche de chemise doit dépasser de 1,5 cm de la manche

  • Le pantalon se casse 1 fois (et une seule) sur la chaussure.

  • Les chaussettes doivent être hautes, de la couleur du pantalon ou de la couleur des chaussures.

  • Les ceintures se marient avec les chaussures, en matière et en couleur.

  • La cravate doit contraster avec le veston. Les unies vont à tout le monde. Les cravates à lignes se porteront de préférence avec un visage anguleux. Les motifs cachemire ou pois sont conseillés aux visages plus ronds.