Mode & Beauté

La jeune marque belge de vêtements de sport Nunu ActiveWear a le vent en poupe. Gigi Hadid, Kendall Jenner et Beyoncé l'ont même adoptée. Ses leggings sans élastique à la taille et l'élégance sobre des modèles ont fait son succès.


Derrière la marque belge Nunu ActiveWear, on retrouve une quadragénaire dynamique et créative : Noenoe Roevens. À 45 ans, elle est à la tête d’une petite entreprise consacrée à la mode sportive. “Nunu ActiveWear est né il y a deux ans”, explique celle qui s’est découverte styliste. “Je faisais du yoga et j’ai constaté qu’il y avait beaucoup de pantalons et tenues sportives pour les jeunes et c’était souvent coloré. Je voulais porter quelque chose d’élégant et de féminin. Une tenue classique dans laquelle je me sente bien. Je me sentais un peu déguisée en allant au yoga et je trouvais que certaines parties de mon corps ne devaient pas être mises en avant. Comme de nombreuses femmes, je n’ai plus 20 ans et je souhaitais porter une tenue qui me mette en valeur en respectant mon corps.”


Elle s’est alors lancée dans l’aventure en imaginant des tenues adaptées à sa morphologie, à son âge et à ses envies. “J’ai toujours fait du sport, mais je n’avais jamais fait le design de vêtements dits activewear . J’ai vraiment cherché, j’ai regardé ce qui se faisait aux États-Unis, au Brésil (mais c’était trop sexy et flashy). La mode en Europe est plus distinguée.”

Des stars font sa pub


Le succès est tel que de nombreuses personnalités internationales ont porté des ensembles signés par la Belge. Kendall Jenner, la petite sœur de Kim Kardashian, a porté la tenue et sa photo publiée dans les magazines a contribué au rayonnement de la marque. “Une amie à moi connaissait bien la styliste de Kendall Jenner, Beyoncé et Gigi Hadid. Elle a mis les leggings dans leurs armoires” , explique la Belge qui réside à Anvers. “Ça a eu un tel succès que prochainement une personne de notre équipe va s’installer aux États-Unis. On va s’étendre. Je n’ai jamais fait les ventes, je me suis toujours occupée du dessin. Quelqu’un de créatif reste créatif. On est en train de s’organiser pour vendre aux États-Unis. On va voir quels marchés on aura ! On a déjà deux collections, soit 24 pièces et quatre couleurs. Ils sont très élégants. C’est plutôt une collection pour les femmes de 35-40 ans. Le prix du pantalon est de 120 euros. Il n’y a pas beaucoup de jeunes qui peuvent se l’offrir !”

Elle imagine des tenues sportives et de la lingerie pour le “spa-wellness”, dit-elle. Noenoe teste “tous les produits, les élastiques, les tissus.” Elle les choisit avec amour et envie : "Jefais essayer à mon entourage des tenues dans toutes les tailles S-M-L. Il faut qu’on se sente bien dedans. J’aime mettre des leggings que je ne sens pas, qui ne compressent pas mon ventre. J’aime me sentir élégante et sexy. En plus, mes leggings s’adaptent à toutes les femmes. Après un an et demi, je suis parvenue à supprimer les élastiques. Il n’y en a plus.”

Infos : nunuactivewear.com


42|54, l‘avenir d’Olivia Borlée et Élodie Ouedraogo

© 42/54

Les athlètes belges Olivia Borlée et Élodie Ouedraogo ont lancé, le 24 mars 2016, leur propre marque de vêtements de sport. Les deux femmes ont imaginé des tenues qui puissent être portées au sport, mais aussi à la ville. “Ce sont des vêtements dans lesquels on se sent bien et qu’on a créés en fonction de notre expérience”, nous expliquait Olivia Borlée le jour du lancement.

Cela se passe tellement bien pour les deux sportives qu’elles travaillent sur une troisième collection et envisagent de les vendre dans des pays supplémentaires. Elles travaillent main dans la main et ont volontairement donné le nom 42|54 à leur collection : c’est leur record de Belgique dans le relais 4x100 m au JO de Londres.

Olivia Borlée ne s’en cache pas : elle adore la mode et songe à “l’après”.

Infos : 42|54, www.4254sport.com