"Tout est possible" à la semaine de la mode de New York qui démarre officiellement ce jeudi avec plus de 300 défilés et présentations, d'après Diane von Furstenberg, présidente du conseil des designers américains (le CFDA, Council of Fashion designers of America).

Trois cents défilés et présentations, éclatés partout en ville, des dizaines de nouveaux designers, plus d'une douzaine de pays représentés, en quoi la Fashion week de New York est-elle différente ?

New York ça veut dire quoi ? Ca veut dire que tout est possible, ça veut dire "diversity", d'un côté c'est un peu plus commercial, mais d'un autre côté c'est beaucoup plus ouvert. Il y a beaucoup de jeunes créateurs qui sont aidés par le CFDA et Vogue, donc il y a beaucoup de choses.
Je suis très excitée, car on a beaucoup de stylistes jeunes, intéressants, entrepreneurs...

La saison dernière, la Fashion week a modernisé les tentes du Lincoln Center, resserré la liste des invités, et récemment le CFDA a aussi racheté le Fashion calendar, la bible de tous les rendez-vous de cette semaine frénétique. Dans un monde de la mode où tout bouge très vite, et avec la poussée du numérique, quels sont vos autres projets ? Verra-t-on notamment un jour une semaine de la mode homme à New York? Et un nouveau déménagement ?
Menswear, oui, nous parlons, nous discutons des hommes, et nous sommes sur le projet. Nous avons aussi effectivement racheté le Fashion calendar (agenda créé il y a près de 70 ans par Ruth Finley). Nous vivons maintenant dans un monde numérique, tout a changé. (...) Nous voulons codifier tous les fashion shows pour rendre la vie plus facile aux éditeurs, à la presse.
Et effectivement, à la fin de la High line (la coulée verte de New York près de l'Hudson, ndlr), il y a un énorme projet de développement immobilier (...) et il y aura une maison pour les fashion shows. Mais ce ne sera pas avant 2017-2018.
Il y a huit ans que je suis présidente du CFDA, et quand je regarde en arrière, on a fait beaucoup de progrès. Nous avons beaucoup de stylistes américains qui sont devenus des stylistes internationaux, donc je suis très fière de la mode américaine.

 Vous présentez aussi lors de cette Fashion week votre nouvelle collection printemps-été 2015. Quelle a été votre inspiration ?
 Mon défilé, il s'appelle Riviera, il a été inspiré par la côte d'Azur, c'est plein de joie de vivre, de couleurs, de féminité, et d'amour.


Diane von Furstenberg et Anna Wintour à leur arrivée aux CFDA Vogue Fashion Fund Awards à New York, en décembre 2013.

© REPORTERS