Lors de son défilé printemps-été 2020 à la Fashion Week de New-York, la marque Bstroy a présenté les nouvelles pièces de sa collection "Samsara". Sur certaines, l'on pouvait lire "Columbine" ou encore "Stoneman Douglas", soit les noms de deux fusillades dans des écoles ayant fait respectivement 13 et 17 morts aux Etats-Unis.

Il n'a pas fallu attendre très longtemps pour que des internautes indignés se demandent ce qui avait bien pu leur passer par la tête, comme l'explique le Huffington Post. 

Lorsqu'elle a publié les clichés de ses pièces sur son compte Instagram ce mardi, la marque a dû faire face à un véritable flot de critiques.


"Qu'est-ce qui ne va pas avec vous?", se demandait un internaute. "C'est extrêmement irrespectueux pour toutes les personnes qui ont vécu cet événement. C'est dégoûtant que vous tourniez un événement tragique en un événement fashion. Retirez le logo de mon école de cette terrible collection", demandait un autre. Et ce n'est qu'une petite partie des centaines de commentaires qui ont envahi le mur de Bstroy. 

Face à ce bad buzz, la griffe a été obligée de réagir... en expliquant pourquoi "Samsara" était devenu le nom de leur marque. "La vie peut être dramatiquement ironique. Comme l'ironie de mourir violemment dans un lieu que vous considériez comme sécurisant, comme des écoles. On nous rappelle tout le temps combien la vie peut être courte, fragile, imprévisible mais on nous rappelle aussi qu'elle peut être pleine de potentiel. C'est ce va et viens qui crée le cycle de la vie. Le Nirvana est le but que nous voulons atteindre à travers la méditation et les bonnes pratiques qui vont à l'encontre des mauvaises. Le Samsara est le cycle que nous devons transcender afin d'atteindre le Nirvana". 

Pas sûr que cela suffise à convaincre les nombreuses personnes qui ont été scandalisées.