Le Made in Belgium fait son showroom en s'installant pendant 3 jours au salon White, l'un des grands passages obligés de la mode en marge de la Fashion Week de la capitale de la mode italienne.


En ce mois de la mode dans les grandes capitales que sont New York, Londres, Lilan et Paris,, de nombreux créateurs belges sont sous les feux des projecteurs : on pense évidemment à Anthony Vaccarello qui a pris la suite de Hedi Slimane chez Saint Laurent, mais aussi à l'acclamé Dries Van Noten, les Anversois AF Vandevorst ou encore la discrète Véronique Leroy et Christian Wijnants.

Mais évidemment, défiler à la Fashion Week de Paris ou d'ailleurs, ça n'est pas ouvert et possible pour tous les créateurs. C'est pour cela que chaque année, Wallonie Bruxelles Mode et Design donne un coup de pouce à la jeune mode belge (et désormais, l'institution y joint les designers) en leur donnant la possibilité d'être vue.

Jusque là, le projet showroom [les belges] permettait ainsi à 5 stylistes prometteurs de montrer leur collection à Paris. Tout l'intérêt de ce projet : ne pas renouveler tous les ans les sélectionnées histoire de donner un vrai coup de main plutôt qu'un coup d'éclairage. Les Liégeoises des Filles à Papa notamment ont ainsi pu en profiter pendant deux ans. 

Et nous revoilà en septembre. Cette fois, le showroom fait ses débuts aussi à Milan, au White, un salon qui regroupe collections et accessoires femmes pendant 3 jours. On retrouvera par après Jean-Paul Lespagnard, Gioia Seghers et Léo à Paris.

Au programme, un grand stand imaginé par les Ateliers J&J, dont le concept autour du bois et du métal devrait faire des merveilles. Il sera installé dans l'un des salons les plus courus de la Milan Fashion Week et 5 jeunes créateurs y prendront leurs marques pour développer encore plus la leur...

Petite présentation de ces stylistes et designers dont la notoriété en Belgique ne cesse de grandir


Clio Goldbrenner

© Clio Goldbrenner

Ses sacs ne sont pas siglés mais signés d'un petit entrlacs métallique rappelant le cote de maille. Les grands sacs inventifs et élégants dans toutes les situations de la jeune créatrice ne sont plus à présenter. Leurs lignes géométriques, leur design minimaliste et la déclinaison en besace, pochettes, sac de maternité, ... ont offert à Clio Goldbrenner une reconnaissance internationale.


Gioia Seghers

© DR

La vision de la mode qu'a Gioia est précieuse. Elle s'inspire pour chaque collection d'une discipline, d'un art, d'une histoire, d'une légende qui ont tous pour point commun la pureté, la fluidité et les transforment en pulls, en manteaux, en robes épurées dont chaque détail est pensé. De vrais bijoux aux lignes d'une grâce désarçonnante. Elle sera également présente à Paris


Leo

© DR

Le nouveau venu. Nouveaux venus devrait-on dire puisque derrière Léo se cache une jeune femme, Leonneke Derksen et Matthias Medaer. Ils donnent au sportswear et aux matières nouvelles une poésie un peu étrange qui vient très certainement de la manière dont la jeune styliste perçoit la mode : pour elle, le vêtement est un élément d'une histoire centrée sur celle ou ceux qui les porteront. De Leo, on perçoit directement la profondeur et l'on porte ses pièces comme une émotion en étendard. Confortable et très présent, c'est un vestiaire à part et qui parle...


Moutton colleT

© DR

Les bijoux Moutton colleT mixent la poésie, l'élégance et l'excentricité. On a pu les voir sur Lady Gaga, chez Steven Klien ou encore Thierry Mugler. Ils se considèrent comme des designers plutôt que des artistes et leurs collections sont parfois si visionnaire que certaines pièces ont déjà été exposées au Musée des Arts décoratifs de Paris et à Kensington House à Londres. http://mouttoncollet.com


Louise Assomo

© DR

Sortie de l'école Francisco Ferrer en 2001, Louise Assomo a roulé sa bosse dans la mode avant d'être rattrapée par le soulier. Le vêtement selon Louise est fluide et élégant, elle ose les imprimés et les couleurs, et sa foulée suit le même chemin...