Une collection de prêt-à-porter pour le printemps-été 2018 extrêmement variée, pour "permettre différentes attitudes". 

Les jupes longues transparentes, pièces chères à Maria Grazia Chiuri, se portent avec des brassières en élasthane, pour une silhouette juvénile à la fois sportive et romantique.

Un an après la première collection de la directrice artistique, le succès est selon la griffe au rendez-vous, auprès d'une clientèle rajeunie.

Dans la soirée, le show Saint Laurent s'est tenu en plein air, sur une scène installée au-dessus des fontaines du Trocadéro, face à la Tour Eiffel, qui s'est mise à scintiller. La collection était au diapason, avec une série de vestes éclatantes, entièrement couvertes de broderies brillantes.

© DE TESSIERES JOHANNA

La femme Saint Laurent imaginée par le directeur artistique Anthony Vaccarello est toujours très en jambes, avec des shorts en cuir et des bottes à plumes. Des hommes, en pantalons étroits et blousons précieux, ont aussi foulé le podium, sous les yeux des badauds et touristes.

© DE TESSIERES JOHANNA

Pour le soir, les silhouettes féminines sont tout en volumes, avec des robes boules, des jupes à effet bouillonné, des profusions de plumes en version noire ou blanche. La fille de Cindy Crawford, Kaia Gerber, 16 ans, l'une des stars de la Fashion week new-yorkaise, était sur le podium.

© DE TESSIERES JOHANNA

En hommage à Pierre Bergé, compagnon d'Yves Saint Laurent et cofondateur de la maison, disparu le 8 septembre, l'une de ses citations avait été imprimée sur des cartons disposés sur les bancs du public: "C'est peut-être cela l'amour fou. L'amour de deux fous".

© AP
© DE TESSIERES JOHANNA
© DE TESSIERES JOHANNA
© DE TESSIERES JOHANNA