Mode et beauté

Dans un magasin de Londres, le placement de mannequins plus size représentant une collection de vêtements pour femmes fortes a provoqué un débat houleux sur la toile.


Dans la grande boutique Nike de Londres, un mannequin arborant les nouvelles collections est apparu en ce début de semaine. Plus size. Voilà qui a fait couler beaucoup d'encre. Et de fiel aussi : parce que le body-positive, on en parle, mais l'inclusivité de différents types de morphologies dans les "modèles" de marques aussi connues que Nike, c'est quand même nouveau.

© Nike
 
Ce mannequin en plastique neutre présente un legging et une brassière noire, presque identique au mannequin (présentant une taille habituelle) à côté de lui. Et son apparition a permis à de nombreuses femmes de se féliciter de ce qu'elles considèrent comme une avancée. Effectivement, même si l'on peut aussi parler d'un "coup" marketing, on ne peut nier la réelle avancée qu'un tel mannequin placé chez Nike provoque dans les esprits. La marque de sport, depuis quelques années, se veut aussi inclusive que possible, au niveau des genres, des représentations et des corps : sa collection plus-size est sur le marché depuis 2017, avec des pièces de 1X à 3X.

"Avec l'incroyable essor actuel du sport féminin, le nouvel espace [au NikeTown de Londres] n'est qu'une nouvelle démonstration de l'engagement de Nike à inspirer et à servir les athlètes féminines ", a déclaré à ce propos Sarah Hannah, directrice générale et vice-présidente de Nike pour les femmes en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique.

Les obèses ne peuvent pas courir ?

Pourtant, une voix s'est élevée, dissonnante pour dénoncer le procédé. Dans les pages du Telegraph, Tanya Gold écrit en titre de son article "Les mannequins obèses vendent aux femmes un dangereux mensonge". Pour elle, "Le nouveau mannequin est obèse, et elle ne se prépare pas à courir avec son équipement Nike resplendissant. Elle ne peut pas courir. Elle est, plus probablement, pré-diabétique et sur le point de subir une arthroplastie de la hanche. Quel terrible cynisme de la part de Nike", écrit-elle, attisant la controverse.

D'autres se sont également moqués, imaginant de voir des femmes rondes faire du sport... Les mêmes qui ne cessent de dire que les femmes de plus grande taille doivent faire de l'exercice pour maigrir et être en meilleure forme. Or, dans ce cas c'est bien la représentation des femmes "plus size" dans la société qui leur pose question, bien plus qu'un faux intérêt pour leur santé ! Haine, quand tu nous tiens...

Courir en Nike, c'est pour tous !

Cela a très vite soulevé un tollé. De nombreuses femmes ont fait part de leur plaisir à faire du sport, du running, des marathons, même en étant "fortes", même en étant "obèses". Et de leur droit à porter des tenues aussi belles et cool que leurs "soeurs plus minces"