Mode et beauté

Karl Lagerfeld a toujours su ce qu'il voulait... y compris pour son enterrement !

Le couturier de génie avait évoqué à plusieurs reprises ses dernières volontés dans la presse. Pour lui, pas question d'un enterrement en grande pompe comme celui de Johnny Hallyday. "Depuis ces sombres histoires de la famille Hallyday, les obsèques à la Madeleine ont tout l’air d’une farce", avait-il déclaré au magazine de mode Numéro.

Même s'il a toujours été excentrique dans sa façon de se vêtir, il préférait en réalité partir de façon très simple... en étant incinéré et en mélangeant ses cendres avec celles de sa mère et celles de son chat Choupette. Le designer vouait en effet un véritable culte à son félin. Dans le divan de Marc-Olivier Fogiel, il assumait pleinement l'amour porté à sa boule de poils. "Ca me fait rire à mon propre sujet. Je ne m'attendais pas à ce que ça m'arrive. Mais je n'ai pas à changer, ça ne gêne personne".

Si Choupette est toujours vivante à l'heure actuelle, elle rejoindra les cendres de son maître à sa mort. En attendant, elle pourra profiter d'une vie confortable étant donné que, comme l'expliquait Karl Lagerfeld, "elle dispose de sa propre fortune". "C'est une héritière", confirmait-il à Marc-Olivier Fogiel. En effet, tous les bénéfices issus des publicités dans lesquelles elle est apparue sont pour elle. "Je n'y ai jamais touché", avait-il avoué. On parle quand même d'une somme de 3 millions d'euros, selon Le Point. Sans compter que Choupette figurerait apparemment sur le testament du créateur.


Impeccable en toutes circonstances

Dans un portrait tourné par France 2 et relayé par Le Point, le réalisateur Francis Veber, ami de Karl Lagerfeld, expliquait que l'Allemand tenait à être impeccable en toutes circonstances. 

"Avant de se coucher, il se peignait le plus soigneusement possible. Il s'habillait le plus joliment possible pour dormir, au cas où il mourrait la nuit, pour qu'on le retrouve digne".

Karl Lagerfeld est décédé ce 19 février à Neuilly-sur-Seine. Il avait 85 ans.