Smartphones interdits à son show : les droits ont été achetés par Amazon Prime.

Rihanna en lingerie sur scène lors d’un spectacle musical qui en met plus dans la vue que dans les oreilles, la formule rencontre chaque fois son petit succès mais peut difficilement être qualifiée de novatrice. Et pourtant, les 850 spectateurs triés sur le volet (ils sont larges, les stores du showbiz…) pour assister au défilé de lingerie automne-hiver (si, si…) de sa marque Savage X Fenty, au Brooklyn’s Barclays Center, ont tous parlé d’un "événement historique".

La raison de cet engouement, alors qu’ils ont tous dû attendre debout sans même siroter une coupe de champagne ou un simple verre d’eau ? "Rihanna a fait entrer la Fashion Week dans l’ère du streaming", explique une journaliste de W Magazine. Loin de miser sur les réseaux sociaux, la diva a obligé chaque invité à lui remettre son smartphone. Interdiction de filmer, puisque les droits de l’événement ont été vendus à la plateforme de streaming Amazon Prime Video (diffusion à partir du le 20 septembre). Ce qui signifie, en clair, que la fiction ne constituera pas le seul terrain d’affrontement entre les plateformes à l’avenir.

Il ne s’agit pas de la seule révolution, selon Amber Graafland du Daily Mirror. "Avant, à la Fashion Week, ce qui comptait, c’était qui était présent. Maintenant, c’est le plus grand show du monde. Chacun veut que la planète entière ait les yeux braqués sur son défilé. Désormais, Rihanna l’a transformé en pièce de théâtre, l’a conceptualisé, de telle sorte que tout le monde veut le voir."

Sur scène, au milieu d’une centaine de danseuses en dentelles ou sous-vêtements sportifs, Rihanna, Alek Wek, Cara Delevingne, Joan Smalls et Bella Hadid ont assuré le show, au rythme des musiques de Migos, Halsey, Big Sean, A$ap Ferg ou Fabolous. On ne connaît pas le budget du défilé, mais il est probable qu’il soit lui aussi coquet.