"Alice" virée pour des propos pro-Kadhafi

Vanessa Hessler, Alice pour la pub d’Alice ADSL, ex-compagne de Mouatassim Kadhafi, a eu le tort de défendre la famille de l’ex-dictateur libyen. " Le peuple libyen n’était pas particulièrement pauvre ou fanatique. Il ne faut pas croire tout ce qu’on entend."

P. L. (DH)
"Alice" virée pour des propos pro-Kadhafi
©EPA

Vanessa Hessler, à moins de regarder Astérix aux Jeux Olympiques en boucle (auquel cas on connaît de très bons établissements pour soigner cette pathologie heureusement rarissime), voilà un nom qui ne dit strictement rien. Par contre, si on y accole celui d’Alice pour la pub d’Alice ADSL, alors là, soudain, les regards s’illuminent au souvenir d’une blonde sexy aux jambes interminables qui présentait la particularité de chanter “woo-hoo ” à chacune de ses interventions pour la marque.

Des apparitions qui appartiennent désormais au passé pour la top model italo-américaine de 23 ans dont les mensurations (89-62-90) suffisent déjà à entraîner des regrets éternels. Dans un magazine italien, Diva e Donna , la belle, ex-compagne de Mouatassim Kadhafi (“Je pleure sa mort. C’était une relation passionnée. Nous sommes restés ensemble pendant 4 ans ”), a eu le tort de défendre la famille de l’ex-dictateur libyen.

“Ce sont des gens très simples, comme vous et moi ”, a-t-elle déclaré en dépit des évidences. “Nous, la France et la Grande-Bretagne, avons financé les rebelles. Les gens ne savent pas ce qu’ils font. Le peuple libyen n’était pas particulièrement pauvre ou fanatique. Il ne faut pas croire tout ce qu’on entend. Mais je ne veux plus en parler, cela me fait trop souffrir. ”

La réaction n’a pas tardé. Telefonica Deutschland, la maison mère, a viré la blonde. “Les relations de Vanessa Hessler relèvent de sa vie privée. Malgré tout, nous ne pouvons pas accepter ses commentaires sur le conflit libyen. ”

Une affaire dont personne ne sort grandi. La top model, qui devrait réfléchir avant de s’exprimer, risque de perdre d’autres contrats, peu de sociétés tenant à être associées à la défense d’une dictature sanglante qui vient d’être renversée. D’un autre côté, tant qu’elle vivait avec le fils Kadhafi et qu’il commettait des atrocités contre son peuple, personne ne l’a éjectée de ses campagnes de pub.