William et Kate vont déposer une plainte au pénal

Closer a publié vendredi cinq pages de photos prises au téléobjectif, au moment où le couple séjournait dans une demeure privée du sud de la France.

William et Kate vont déposer une plainte au pénal
©AFP

Le prince William et son épouse Catherine vont déposer lundi une plainte au pénal en France après la publication de photos de la duchesse seins nus dans le magazine Closer, a annoncé le palais dimanche à Londres.

"Nous pouvons confirmer qu'une plainte au pénal va être déposée demain", lundi en France, a indiqué le palais Saint-James dans un communiqué. Cette plainte s'ajoute à une procédure civile déjà entamée contre le magazine français Closer. La plainte au pénal est "relative à la prise de photos du duc et de la duchesse de Cambridge (William et Kate) pendant leurs vacances et à la publication de ces photos en violation de leur vie privée", a précisé le palais Saint-James, secrétariat du couple.

Closer a publié vendredi cinq pages de photos prises au téléobjectif, au moment où le couple séjournait dans une demeure privée du sud de la France. Ces clichés ont provoqué l'ire de Kate et son époux, deuxième dans l'ordre de succession au trône d'Angleterre. Un journal irlandais, le Irish Daily Star, a reproduit samedi des pages de Closer, et un magazine italien, Chi, s'apprête à diffuser les clichés lundi.

Le palais avait engagé dès vendredi en France une procédure civile contre Closer devant un juge des référés, dans le but de bloquer la diffusion des clichés, en attendant un jugement sur le fond. L'audience en référé est prévue lundi à 18H00 à Nanterre.

Le prince William et Kate, qui contre-attaquent lundi devant la justice française contre le magazine Closer pour publication de photos de la duchesse seins nus, réclameront des dommages et intérêts, en plus de tenter d'empêcher d'autres diffusions des clichés, a indiqué dimanche le palais. Lundi, "nous allons chercher à obtenir une injonction interdisant (à Closer) d'utiliser les photos, et cela conduira à un procès plus long où des dommages et intérêts seront réclamés", a déclaré un porte-parole du palais Saint-James.


Sur le même sujet