Marion Cotillard revient sur son rôle dévorant de Edith Piaf

Dans une longue interview accordée à un quotidien anglais, elle avoue avoir mis huit mois pour ne plus être hantée par la chanteuse française.

Redaction en ligne

Marion Cotillard, actrice plus que discrète, est revenue pourtant sur son rôle qui a lancé sa carrière : son incarnation d'Edith Piaf en 2007 dans le film de Olivier Dahan. C'est au Guardian dans un long article paru ce week-end qu'elle s'est confiée sur "La Môme", aka "La vie en Rose" pour les Anglo-Saxons).

Son destin d'actrice en a été complètement changée mais la jeune femme qui avait à l'époque XX ans en a aussi été totalement bouleversée psychologiquement. "Marion continuait à être hantée par Piaf, parfois, elle parlait avec sa voix rocailleuse. Piaf est restée avec elle pendant huit mois", explique The Guardian dans cet article.

Marion Cotillard est allée jusqu'à pratiquer des exorcismes et des cérémonies chamaniques à l'ancienne pour se "purger et j'ai fini par comprendre pourquoi je ne pouvais pas la laisser partir. Elle avait été abandonnée enfant. Sa plus grande peur était d'être seule."

Ce traumatisme est derrière elle désormais mais il lui a appris une chose : elle refuse de se plonger aussi profondément dans l'incarnation d'un personnage. Le fait de former une famille avec Guillaume Canet et Marcel, leur petit garçon de 3 ans la fait refuser de se laisser aller à basculer "dans un autre monde".

On la verra en 2015 dans le rôle de Lady McBeth, une autre âme lourde à porter dont elle avait là aussi sous-estimé la difficulté d'interprétation.

Marion Cotillard revient sur son rôle dévorant de Edith Piaf
©Extrait du film La Môme


Marion en Edith Piaf, une ressemblance qui trouble.