Aux Emirats Arabes Unis, Juan Carlos tente de s’adapter à sa nouvelle vie

Bien qu’installé bien loin du Palais de la Zarzuela où il rêve de revenir un jour, Juan Carlos tente de s’adapter à sa nouvelle vie.

Aux Emirats Arabes Unis, Juan Carlos tente de s’adapter à sa nouvelle vie
©Shutterstock

Depuis début août 2020, le roi Juan Carlos d’Espagne (83 ans) s’est installé en exil volontaire à Abu Dhabi aux Emirats Arabes Unis.

La semaine passée, il y a eu 45 ans de sa prestation de serment, devenant roi d’Espagne à la mort du général Franco. Un anniversaire important pour la monarchie et la naissance de la démocratie espagnole qui a certes été évoqué dans la presse mais qui a été superbement snobé par la Maison royale.

En cette période délicate de pandémie avec toutes ses répercussions économiques, Felipe et Letizia d’Espagne ont décidé de la jouer fort profil bas. Depuis cet été, la reine ne porte plus jamais une nouvelle tenue mais se contente en signe d’austérité de piocher dans sa garde-robe.

Bien qu’installé bien loin du Palais de la Zarzuela où il rêve de revenir un jour, Juan Carlos tente de s’adapter à sa nouvelle vie. Il se consacre, dit-on, à la lecture intensive des quotidiens espagnols, au sport et à passer des coups de fil à ses amis. Il continue à s’entretenir très régulièrement avec son épouse la reine Sophie bien que leurs chemins aient pris des trajectoires différentes depuis de longues années.

En revanche pas d’information quant aux liens qu’il conserverait avec ses trois enfants.

Infanta Elena learns the works of the Mapfre Foundation in Puerto Rico
©EFE

Dimanche dernier, justement jour anniversaire des 45 ans de la prestation de serment, sa fille aînée l’infante Elena a été aperçue alors qu’elle était à l’aéroport de Dubai - émirat voisin où il est possible d’atterrir sans faire de quarantaine - pour prendre un avion direction Madrid. L’infante est allée rendre visite à son père l’espace de quelques jours. On ignore s’il y avait eu antérieurement d’autres séjours.

Juan Carlos a toujours été très proche de ses filles Elena et Cristina. Après que cette dernière ait subi les affres d‘un procès qui a conduit son époux Inaki Urdangarin en prison (il purge toujours sa peine), l’ancien monarque s’est fortement rapproché d’Elena et de ses enfants Felipe et Victoria de Marichalar qui sont probablement ses petits-enfants avec lesquels il était le plus en contact.

Après son abdication, c’est avec Elena (divorcée depuis 10 ans) qu’il aimait partir en escapade pour faire du yachting en Galice, se rendre aux arènes et surtout partager un repas dans des restaurants gastronomiques.

Mise malgré elle au ban de la famille royale qui s’est recentrée sur les souverains actuels, leurs deux filles et la reine Sophie (dont l’agenda est limité), Elena jouit d’une grande popularité en Espagne. Ses compatriotes ont toujours apprécié sa simplicité et son hispanité, n’hésitant pas lors de rencontres de l’équipe de football à parader avec son auto, bannière au vent, dans le centre de Madrid.

Toujours disponible pour la Couronne comme elle l’a souvent souligné, l’infante est restée le plus fidèle soutien à son père. Cette escapade aux Émirats si elle a été évoquée dans la presse espagnole, n’a en revanche pas suscité la moindre critique, bien au contraire.