Le prince George est la cible de moqueries sur les réseaux sociaux: "Kate et William n'apprécient pas que l'on se moque de leur fils"

Les Cambridge vont être amenés à faire un choix fort.

placeholder
© AFP
R.P.

Le prince George est devenu malgré lui le symbole des espoirs, puis des regrets anglais à l'Euro 2020. Au coup de sifflet final à Wembley, sa petite mine déconfite est devenue virale sur les réseaux sociaux. Mais certains internautes sont allés trop loin, prenant le fils de 7 ans de Kate Middleton et du prince William en grippe.

"Pression extérieure" 

Comme l'a rapporté la presse britannique, moqueries, insultes et noms d'oiseaux ont fusé sur Twitter. "J'espère que le petit crétin pleurera dans sa cravate", ou encore "quelqu'un doit brutaliser cet enfant afin pour qu'il puisse grandir normalement", pouvait-on y lire dans le sillage d'une défaite entachée par des violences à Londres. Expert royauté, Robert Jobson a déploré cette vague de haine et croit savoir comment les Cambridge vont gérer ce fâcheux chapitre. 

"Ils n’apprécient pas que l’on se moque de leur fils. Il a été la cible de commentaires mesquins sur son costume, et parce qu’il était triste après la défaite. Personnellement, j’ai trouvé que c’était très grossier, étant donné qu’il s’agit d’un enfant de 7 ans", a écrit l'auteur dans le Daily Mail. Selon le biographe, Kate et William "prévoient de le tenir temporairement à l’écart des médias". "Ils font tout ce qu’ils peuvent pour protéger leurs enfants et sont très conscients de cette pression extérieure", a-t-il conclu. 

Sur le même sujet