Michel Cymes tacle les anti-vaccins : "Ils ne représentent rien, ces gens sont marginaux"

Invité sur Europe 1, le médecin français s'en est pris aux anti-vaccins.

Michel Cymes tacle les anti-vaccins : "Ils ne représentent rien, ces gens sont marginaux"
©ABACAPRESS

Interrogé à propos de la crise du coronavirus et des anti-vaccins, présents en nombre en France, Michel Cymes n'a pas hésité à exprimer le fond de sa pensée.

"Nous sommes 66 millions de Français et il y en a 200.000 qui manifestent dans les rues dans toute la France. Je pense qu'il faudrait arrêter d'en parler parce qu'ils ne représentent rien. L'énorme majorité des Français est pour la vaccination, l'énorme majorité des Français est pour le pass sanitaire ", déclare-t-il.

"Il n'y a pas d'autre solution aujourd'hui. Et ces personnes égoïstes se baladent dans les rues en criant des slogans dont certains dépassent complètement le cadre sanitaire, avec des pancartes antisémites ou anti Macron" , ajoute-t-il ensuite, faisant référence aux manifestations organisées ces dernières semaines dans les rues de grandes villes françaises. "Je crois qu'il faut arrêter d'en parler. Ils ne représentent rien. Ces gens sont marginaux et la majorité silencieuse est pour que l'on puisse sortir de tout ça. Tout ce qui se passe dans les rues aujourd'hui est effarant ".

"Je suis vacciné, j'ai mon pass sanitaire et je peux vous dire que si demain je vais au cinéma ou que je retourne au Parc des Princes, je préfère avoir à côté de moi des gens qui sont vaccinés et qui ont leur pass sanitaire et pas des égoïstes qui ne pensent qu'à eux et pas à la collectivité ", conclut finalement le médecin.

En novembre 2020, le médecin préféré des français avait fait parler de lui après avoir assuré ne pas porter de masque dans la rue parce que cela ne servait à rien, sauf si celle-ci était bondée. Il avait également déjà soutenu que le coronavirus n'était qu'une "simple grippette", avant de faire son mea culpa.