Marie Aglaé de Liechtenstein: une princesse très discrète s'en est allée

Elle est décédée samedi dernier à l’hôpital de Grabs en Suisse à l’âge de 81 ans.

Marie Aglaé de Liechtenstein: une princesse très discrète s'en est allée

La princesse Marie Aglaé de Liechtenstein était probablement l’épouse la plus discrète des souverains régnants en Europe. Elle est décédée samedi 21 août à l’hôpital de Grabs en Suisse à l’âge de 81 ans des suites d’un AVC survenu deux jours plus tôt. La santé de la princesse était déjà délicate depuis ces dernières années. La petite principauté a porté le deuil national pendant une semaine jusqu’aux funérailles qui ont eu lieu en la cathédrale de Saint Florin à Vaduz ce samedi.

La comtesse Marie Aglaé von Kinsky von Wchinitz und Tettau a vu le jour à Prague le 14 avril 1940, quatrième enfant d’une fratrie de sept. En 1945, sa famille doit quitter la Tchécoslovaquie et ses terres avec l’arrivée des Soviétiques. Elle s’établit à Ering en Bavière. Marie Aglaé est ensuite scolarisée dans un internat religieux dans le Bade-Wurtemberg.

Elle poursuivit sa scolarité en Angleterre afin de maîtriser la langue de Shakespeare avant d’obtenir un diplôme en arts graphiques de l’université de Munich et de séjourner à Paris pour y apprendre le français.

Apparentée à la princesse Georgina de Liechtenstein, épouse du prince régnant Franz Josef II, elle séjourne régulièrement à Vaduz et y fait plus amplement connaissance avec le prince héritier Hans Adam de 5 ans son cadet. Sûr de ses sentiments, le prince souhaite épouser Marie Aglaé mais la famille met d’abord la condition qu’il termine ses études en économie.

Marie Aglaé abandonne son travail comme dessinatrice industrielle pour se marier en juillet 1967 et devenir princesse héritière de Liechtenstein. Le couple a eu quatre enfants : Aloïs marié à la duchesse Sophie en Bavière, Maximilian qui a épousé une jeune femme du Panama Angela Brown, Constantin marié à la comtesse slovaque Maria Kálnoky de Köröspatak et Tatiana épouse de Philipp von Lattorff, qui fut un temps fiancée par la presse à Felipe d’Espagne.

À l’instar du reste de la famille princière, Marie Aglaé de Liechtenstein a toujours cultivé une très grande discrétion bien qu’elle ait été présente à toutes les grandes célébrations du Gotha. Le prince Hans Adam de Liechtenstein est monté sur le trône en 1989, il est à la tête d’une imposante fortune composée notamment d’une fabuleuse collection d’œuvres d’art.

La princesse fut présidente de la Croix-Rouge de son pays pendant 30 ans et s’est impliquée dans différents projets et associations en lien avec l’éducation, la santé et la culture.

Lors de la Fête nationale, la princesse se mêlait sans protocole à la foule après les discours pour prendre un verre de bière dans une ambiance des plus campagnardes. Son amour pour le prince Hans Adam après presque 54 ans de mariage ne s’était jamais démenti. Le prince régnant qui a transféré la plupart de ses prérogatives à son fils aîné le prince Aloïs depuis 2004, se retrouve désormais sans la compagne de toute une vie.