Soprano se confie sur l'enfant qu'il a eu à 16 ans: "J'espère le retrouver un jour"

Le chanteur s'est confié au cours de l'émission Sept à Huit. Il a évoqué ce moment dans sa vie où des idées noires lui traversaient l'esprit.

Soprano se confie sur l'enfant qu'il a eu à 16 ans: "J'espère le retrouver un jour"
©BELGA
M.Ch

La star française explique son adolescence difficile où il raconte sa première complication amoureuse. "Quand j'étais plus jeune, j'étais avec une fille. On a eu un enfant à 16 ans. On était trop jeunes, c'était compliqué pour elle aussi."

Soprano explique ensuite que la jeune mère à l'époque a alors placé le bébé à la DDASS. "Elle ne m'avait pas averti. Elle l'a placé et elle m'a prévenu après", explique le chanteur encore touché par cette histoire.

Soprano n'a aucun droit

Il explique pourquoi la situation est difficile à résoudre. "L'enfant est né sous X. C'est un peu plus compliqué pour moi, parce que je n'ai aucun droit. La loi française fait que si l'enfant est né sous X et que je ne l'ai pas reconnu, je ne suis pas le père, je ne suis rien, je ne peux rien faire... Du coup, c'est le truc qui m'a fait le plus mal", confie le chanteur à TF1.

A l'époque, les temps étaient compliqués pour le chanteur marseillais. Il avait même des idées noires. "Il y a eu un moment où je voulais m'enlever la vie. Heureusement que la musique était là."

Aujourd'hui, l'artiste est l'heureux papa de trois enfants de 12,11 et 8 ans. Il espère aussi retrouver son premier enfant un jour. "Je ne sais pas s'il est vivant, s'il est en bonne santé."

Il a même consacré une chanson à cet enfant dont il ne connaît pas l'identité : "Puisqu'il faut vivre", sorti en 2007. Il explique pourquoi il a composé ce titre pour cet enfant qu'il n'a jamais pu revoir. "J'avais besoin de chanter et de parler à cet enfant, de lui dire qu'un jour, peut-être, je le retrouverai."

Il l'espère toujours, "comme tous les papas" dit-il.